Nutrimuscle utilise des cookies nécessaires à son fonctionnement.
(comme pour le système de connexion ou le maintien de votre session).

La protection des données et le respect de la vie privée est au cœur de nos engagements.
Pour en savoir plus sur les cookies vous pouvez consulter le lien “Plus d’informations”.

ATTENTION, SI VOUS AVEZ DÉSACTIVÉ LES COOKIES, IL VOUS SERA IMPOSSIBLE DE COMMANDER !


Merci de cliquer sur le bouton "J'accepte" pour une expérience de navigation optimale.

Nutrimuscle : Mobile & Tablette
23 vote 5/5

Vitamines et oméga 3 pendant l’hiver

Vitamines et oméga 3 pendant hiver

Les vitamines sont plus efficaces lorsqu’elles sont prises simultanément, plutôt que séparées, d’où l’intérêt du complexe Multivitamines Nutrimuscle qui contient de la vitamine A, plusieurs vitamines du groupe B, ainsi que des vitamines C, D, E et K .

Il existe une synergie santé à combiner l'usage régulier des vitamines avec celui des Oméga 3. C'est ce que des recherches médicales ont montré, particulièrement en ce qui concerne la prévention des maladies cardiaques (45) Référence scientifique :
(45) Earnest CP. Complementary effects of multivitamin and omega-3 fatty acid supplementation on indices of cardiovascular health in individuals with elevated homocysteine. Int J Vitam Nutr Res. 2012 Feb;82(1):41-52
, de la sarcopénie et des troubles fonctionnels.

Une telle synergie est aussi notée chez les sportifs en ce qui concerne la lutte contre les méfaits des radicaux libres (46). Référence scientifique :
(46 Filaire E. Effects of 6 weeks of n-3 fatty acids and antioxidant mixture on lipid peroxidation at rest and postexercise. Eur J Appl Physiol. 2011 Aug;111(8):1829-39.


Pourquoi un complément Multivitamines ?

Les vitamines sont séparées en 2 groupes

1- Les vitamines liposolubles (qui se mélangent avec les graisses)

- La vitamine A participe au maintien d'une bonne vision et d'une bonne ossature, à la santé et la protection de notre peau (les UV du soleil attaquent notre peau en hiver aussi). Elle protège également du stress métabolique chez les sportifs (1-2-3). Référence scientifique :
(1) Henning P. Retinoid receptors in bone and their role in bone remodeling. Front Endocrinol (Lausanne). 2015 Mar 11;6:31.
(2) Sorg O. Topical retinoids in skin ageing: a focused update with reference to sun-induced epidermal vitamin A deficiency. Dermatology. 2014;228(4):314-25.
(3) Żychowska M. Vitamin C, A and E supplementation decreases the expression of HSPA1A and HSPB1 genes in the leukocytes of young polish figure skaters during a 10-day training camp. J Int Soc Sports Nutr. 2015 Feb 11;12:9.


- La vitamine D contribue à la bonne utilisation du calcium et du magnésium en particulier pour le maintien de l'intégrité osseuse. Elle permet aussi une augmentation du taux de testostérone et de la force (4) Référence scientifique :
(4) Hodgson AB. The Effects of 4 Weeks Vitamin D3 Supplementation on Athletic Performance Medicine & Science in Sports & Exercise. 2012 44(5S): 950
chez les sportifs. Elle joue également un rôle au niveau du système immunitaire.

- La vitamine E et les tocotriénols sont des antioxydants. Ils s'incorporent à la membrane protectrice de nos cellules afin de combattre les méfaits des radicaux libres ce qui leur permet de lutter contre le catabolisme musculaire. Ils interviennent aussi dans l'oxygénation des cellules, produisent une action diurétique, luttent contre les maladies cardiovasculaire, les dégénérescences du cerveau, les cancers... (5-6-7) Référence scientifique :
(5) Vasanthi HR.Tocotrienols and its role in cardiovascular health--a lead for drug design. Curr Pharm Des. 2011;17(21):2170-5.
(6) Prasad K. Tocotrienols and cardiovascular health. Curr Pharm Des. 2011;17(21):2147-54.
(7) Bardhan J. The 21st century form of vitamin E--tocotrienol. Curr Pharm Des. 2011;17(21):2196-205.
(8-9-10) Référence scientifique :
(8) Weng-Yew W. Nutrapharmacology of tocotrienols for metabolic syndrome. Curr Pharm Des. 2011;17(21):2206-14.
(9) Catalgol B. Cellular protection and therapeutic potential of tocotrienols. Curr Pharm Des. 2011;17(21):2215-20.
(10) Sen CK. Palm oil-derived natural vitamin E alpha-tocotrienol in brain health and disease. J Am Coll Nutr. 2010 Jun;29(3 Suppl):314S-323S.
(11-12-13-14). Référence scientifique :
(11) Sylvester PW. Tocotrienol combination therapy results in synergistic anticancer response. Front Biosci. 2011 Jun 1;16:3183-95. Nesaretnam K. Tocotrienols: inflammation and cancer. Ann N Y Acad Sci. 2011 Jul;1229:18-22.
(12) Sylvester PW. The value of tocotrienols in the prevention and treatment of cancer. J Am Coll Nutr. 2010 Jun;29(3 Suppl):324S-333S.
(13) Ling MT. Tocotrienol as a potential anticancer agent. Carcinogenesis. 2012 Feb;33(2):233-9.
(14) Aggarwal BB. Tocotrienols, the vitamin E of the 21st century: its potential against cancer and other chronic diseases.Biochem Pharmacol. 2010 Dec 1;80(11):1613-31.(15) Ferland G. The discovery of vitamin K and its clinical applications. Ann Nutr Metab. 2012;61(3):213-8.


- La vitamine K joue un rôle très important pour la santé cardio-vasculaire, assure le maintien de la solidité de l'ossature et prévient des maladies dégénératives (15-16-17) Référence scientifique :
(15) Ferland G. The discovery of vitamin K and its clinical applications. Ann Nutr Metab. 2012;61(3):213-8.
(16) Theuwissen E. The role of vitamin K in soft-tissue calcification. Adv Nutr. 2012 Mar 1;3(2):166-73.
(17) Shea MK. Vitamin K status and vascular calcification: evidence from observational and clinical studies. Adv Nutr. 2012 Mar 1;3(2):158-65.
(18) Référence scientifique :
(18) Falcone TD. Vitamin K: fracture prevention and beyond. PM R. 2011 Jun;3(6 Suppl 1):S82-7.
(19-20). Référence scientifique :
(19) Ferland G. Vitamin K and the nervous system: an overview of its actions. Adv Nutr. 2012 Mar 1;3(2):204-12.
(20) Vermeer C. Vitamin K, osteoporosis and degenerative diseases of ageing. Menopause Int. 2011 Mar;17(1):19-23.


2- Les vitamines hydrosolubles (qui se mélangent avec l'eau)



Les vitamines du groupe B favorisent l'assimilation des protéines et des acides aminés. Elles participent à l'anabolisme musculaire et contribuent à la fabrication des globules rouges. Lors d'un effort, elles stimulent la sécrétion d'hormone de croissance. Les vitamines B réduisent à la fois la fréquence, la durée et l'intensité des crampes (21). Référence scientifique :
(21) Chan-P. Randomized, double-blind, placebo-controlled study of the safety and efficacy of vitamin B complex in the treatment of nocturnal leg cramps in elderly patients with hypertension. J Clin Pharmacol. 1998. 38: p. 1151.


- Vitamine B6 : Elle joue un rôle crucial dans la synthèse de certains anticorps, de l'hémoglobine (transporte l'oxygène dans le sang) et de certains neurotransmetteurs comme la sérotonine, la mélatonine et la dopamine.

- Vitamine B9 : Elle aide à réduire les risques de démence, de maladies cardiovasculaires, de certains cancers et aide à la régénération cellulaire (récupération musculaire et nerveuse chez le sportif). (22-23-24). Référence scientifique :
(22) Leemans L. [Does 5-methyltetrahydrofolate offer any advantage over folic acid?]. J Pharm Belg. 2012 Dec;(4):16-22.
(23) Araújo JR. Folates and aging: Role in mild cognitive impairment, dementia and depression. Ageing Res Rev. 2015 May 2;22:9-19.
(24) Molina-López J. Effect of folic acid supplementation on homocysteine concentration and association with training in handball players. J Int Soc Sports Nutr. 2013 Feb 21;10(1):10


- Vitamine B12 : Elle intervient dans la synthèse de l'ADN, des protéines, de la myéline (substance qui forme une gaine autour de certaines fibres nerveuses), dans la formation des globules rouges, ainsi que dans le métabolisme des glucides et des lipides. Cette vitamine ne se trouvant que dans les aliments d'origine animale, une supplémentation est intéressante pour les personnes suivant un régime de type végétalien ou végétarien.

- Vitamine C : elle permet de lutter contre le stress, accélère la récupération cellulaire en cas de dommages et joue un rôle crucial pour le système immunitaire (25). Référence scientifique :
(25) Sasazuki S. Effect of vitamin C on common cold: randomized controlled trial. Eur J Clin Nutr. 2006 Jan;60(1):9-17').
C'est un puissant anti-oxydant, utile avant un effort.

Il existe une particularité commune à certaines vitamines de ces deux groupes : leur capacité anti-oxydante c'est-à-dire à lutter contre les radicaux libres. Il s'agit des vitamines E et C, des tocotriénols et de la vitamine A. (26-27-28). Référence scientifique :
(26) Tauler P. Diet supplementation with vitamin E, vitamin C and beta-carotene cocktail enhances basal neutrophil antioxidant enzymes in athletes. Pflugers Arch. 2002 Mar;443(5-6):791-7.
(27) Sen CK. Antioxidants in exercise nutrition. Sports Med. 2001;31(13):891-908.
(28) Sureda A.Vitamins C and E diet Supplementation Prevents Neutrophil Protein Oxidation without Affecting the Adaptative Response to Exercise. International Journal of Sport Nutrition and Exercise Metabolism 2012 Aug 14; [Epub ahead of print]


Le rôle anti-oxydant

L'oxygène que nous respirons génère des radicaux libres, des molécules auxquelles il manque un électron. Ceux-ci vont s'attaquer à toutes nos cellules quelles qu’elles soient afin de leur voler cet électron manquant ce qui provoque leur endommagement.

Les vitamines anti-oxydantes servent de boucliers protecteurs pour les muscles et peuvent aider à faire face à une surcharge de travail en luttant contre le catabolisme, la fatigue et le surentraînement.

Carences

Une part importante de la population a du mal à satisfaire ses besoins minimaux en vitamines (29). Référence scientifique :
(29) Pilorin T. Consommation de compléments alimentaires en France : profil des consommateurs et contribution à l’équilibre nutritionnel. Cahiers de Nutrition et de Diététique Volume 47, Issue 3, June 2012, Pages 147–155


Si les sédentaires sont en constant déficit, et, vu que la pratique sportive régulière accroît les pertes micro-nutritionnelles, les besoins en vitamines sont encore plus problématiques à satisfaire chez les athlètes d'où l'intérêt d'une supplémentation vitaminique. (30-31-32-33-34). Référence scientifique :
(30) Zimmermann MB. Vitamin ans mineral supplementation and exercise performance. Schweizerische zeitschrift fûr sportmedezin und sporttraumatologie. 2003. 51 (1), 53-57
(31) FINAUD J. Résultats d une enquête alimentaire réalisée chez des joueurs de rugby français de haut niveau. Cahiers de nutrition et de diététique. 2003, vol. 38, no4, pp. 234-241
(32) Groussard C. Évaluation de l apport en vitamines antioxydantes chez des sportifs. Sci. Sports, 19 (2004), pp. 193–195
(33) Machefer G. Apports et statut en vitamines antioxydantes chez des athlètes d endurance. Science & Sports Volume 21, Issue 2, April 2006, Pages 107–109
(34) Sato A. Dietary thiamin and riboflavin intake and blood thiamin and riboflavin concentrations in college swimmers undergoing intensive training.Int J Sport Nutr Exerc Metab. 2011 Jun;21(3):195-20


Impact hormonal des vitamines

Le cortisol est une hormone qui accélère le catabolisme des protéines et qui a une action anti-anabolisante. Elle provoque aussi la chute du taux de testostérone.

Plus nous nous entraînons intensément, plus notre niveau de cortisol va grimper. Il est donc important pour un sportif de lutter contre la hausse de cette hormone.

La prise de vitamine C avant une course atténue de 30% la hausse de cortisol pendant l’effort (35). Référence scientifique :
(35) Peters EM. Attenuation of increase in circulating cortisol and enhancement of the acute phase protein response in vitamin C-supplemented ultramarathoners. Int J Sports Med. 2001 Feb;22(2):120-6.


La prise de vitamine D est associée à une augmentation de la sécrétion de testostérone et une diminution de celle de myostatine (une hormone qui empêche de prendre du muscle) et permet d'atténuer la chute de la force entre les séries et de diminuer le sentiment de fatigue qui suit la séance (36-37-38). Référence scientifique :
(36) Pilz S. Effect of vitamin D supplementation on testosterone levels in men. Horm Metab Res. 2011 Mar;43(3):223-5.
(37) Nimptsch K. Association between plasma 25-OH vitamin D and testosterone levels in men. Clin Endocrinol (Oxf). 2012 Jul;77(1):106-12.
(38) Garcia LA. 1,25(OH)2Vitamin D3 Stimulates Myogenic Differentiation by Inhibiting Cell Proliferation and Modulating the Expression of Promyogenic Growth Factors and Myostatin in C2C12 Skeletal Muscle Cells. Endocrinology August 1, 2011 vol. 152 no. 8 2976-2986


Oméga 3

Les acides gras essentiels oméga 3

Les acides gras essentiels oméga 3 sont des lipides principalement issus des graisses de poissons. Comme pour les vitamines, il existe des carences en oméga 3 chez les français de par la diminution de la consommation de poisson (notamment poissons gras : saumon, thon, sardines…) (39). Référence scientifique :
(39) Astorg P, et al. Dietary intakes and food sources of n-6 and n-3 PUFA in French adult men and women. Lipids. 2004 Jun;39(6):527-35.


Il existe deux classes de suppléments oméga 3 :

1 - Ceux agrégés à un ester d’éthyle.

2 - Ceux combinés sous forme de triglycérides

C'est sous cette dernière forme que se fait la meilleure absorption des Oméga 3 (40-41-42). Référence scientifique :
(40) Lawson LD. Absorption of eicosapentaenoic acid and docosahexaenoic acid from fish oil triacylglycerols or fish oil ethyl esters co-ingested with a high-fat meal. Biochem Biophys Res Commun. 1988 Oct 31;156(2):960-3.
(41) Beckermann B. [Comparative bioavailability of eicosapentaenoic acid and docasahexaenoic acid from triglycerides, free fatty acids and ethyl esters in volunteers] Arzneimittelforschung. 1990 Jun;40(6):700-4.
(42) Dyerberg J. Bioavailability of marine n-3 fatty acid formulations. Prostaglandins Leukot Essent Fatty Acids. 2010 Sep;83(3):137-41.


Les OMÉGA 3 Nutrimuscle se trouvent sous forme naturelle, c'est-à-dire liés à des triglycérides et non sous forme d’esters d’éthyle même si cela renchérit le prix du supplément.

Les oméga 3 possèdent de nombreux bénéfices :

- Amélioration des fonctions cardio-vasculaires.
- Renforcement de l'ossature.
- protection les cellules nerveuses en empêchant les neuro-inflammations
- lutte contre la dépression (dont la prévalence augmente en période hivernale).
- régulation de l’appétit (augmentation de l’hormone de la satiété, la leptine)
- rôle anti-catabolique et anabolique (43-44). Référence scientifique :
(43) Gordon SI. Dietary omega-3 fatty acid supplementation increases the rate of muscle protein synthesis in older adults: a randomized controlled trial. Am J Clin Nutr 2011 vol. 93 no. 2 402-412.
(44) Smith GI. Omega 3 polyunsaturated fatty acids augment the muscle protein anabolic response to hyperaminoacidemia-hyperinsulinemia in healthy young and middle aged men and women. Clin Sci (Lond). 2011 Apr 19. [Epub ahead of print].

- protection des articulations
- amélioration de la thermorégulation (afin de mieux lutter contre le froid hivernal)

Fraicheur et qualité des oméga 3 !

Il est très important de consommer des oméga 3 frais. En effet plus l’oxydation est élevée plus les bénéfices santé des oméga 3 tendent à disparaitre et peuvent devenir négatifs.

Chez Nutrimuscle nous faisons le choix de garantir une matière première de haute qualité et ultra-fraiche, que nous affichons grâce à l’indice TOTOX (l’indice d’oxydation) visible dans nos certificats d’analyses.

Malheureusement Tous les vendeurs d'oméga 3 ne mentionnent pas clairement cet indice. C’est que les résultats en termes de qualité sont mauvais voire très mauvais. Les études indépendantes menées dans divers pays révèlent que de 11 à 62% des oméga 3 des suppléments sont oxydés (ce qui donne un très mauvais TOTOX).

Attention, tous les oméga 3 ne se valent pas. En fonction de leur fraicheur mais aussi de leur provenance (poisson, huile, algues) ils peuvent être potentiellement contaminés et ne pas avoir les effets désirés. De l'importance de la fraîcheur des oméga 3.

Référence scientifique

(1) Henning P. Retinoid receptors in bone and their role in bone remodeling. Front Endocrinol (Lausanne). 2015 Mar 11;6:31.
(2) Sorg O. Topical retinoids in skin ageing: a focused update with reference to sun-induced epidermal vitamin A deficiency. Dermatology. 2014;228(4):314-25.
(3) Żychowska M. Vitamin C, A and E supplementation decreases the expression of HSPA1A and HSPB1 genes in the leukocytes of young polish figure skaters during a 10-day training camp. J Int Soc Sports Nutr. 2015 Feb 11;12:9.
(4) Hodgson AB. The Effects of 4 Weeks Vitamin D3 Supplementation on Athletic Performance Medicine & Science in Sports & Exercise. 2012 44(5S): 950
(5) Vasanthi HR.Tocotrienols and its role in cardiovascular health--a lead for drug design. Curr Pharm Des. 2011;17(21):2170-5.
(6) Prasad K. Tocotrienols and cardiovascular health. Curr Pharm Des. 2011;17(21):2147-54.
(7) Bardhan J. The 21st century form of vitamin E--tocotrienol. Curr Pharm Des. 2011;17(21):2196-205.
(8) Weng-Yew W. Nutrapharmacology of tocotrienols for metabolic syndrome. Curr Pharm Des. 2011;17(21):2206-14.
(9) Catalgol B. Cellular protection and therapeutic potential of tocotrienols. Curr Pharm Des. 2011;17(21):2215-20.
(10) Sen CK. Palm oil-derived natural vitamin E alpha-tocotrienol in brain health and disease. J Am Coll Nutr. 2010 Jun;29(3 Suppl):314S-323S.
(11) Sylvester PW. Tocotrienol combination therapy results in synergistic anticancer response. Front Biosci. 2011 Jun 1;16:3183-95. Nesaretnam K. Tocotrienols: inflammation and cancer. Ann N Y Acad Sci. 2011 Jul;1229:18-22.
(12) Sylvester PW. The value of tocotrienols in the prevention and treatment of cancer. J Am Coll Nutr. 2010 Jun;29(3 Suppl):324S-333S.
(13) Ling MT. Tocotrienol as a potential anticancer agent. Carcinogenesis. 2012 Feb;33(2):233-9.
(14) Aggarwal BB. Tocotrienols, the vitamin E of the 21st century: its potential against cancer and other chronic diseases.Biochem Pharmacol. 2010 Dec 1;80(11):1613-31.
(15) Ferland G. The discovery of vitamin K and its clinical applications. Ann Nutr Metab. 2012;61(3):213-8.
(16) Theuwissen E. The role of vitamin K in soft-tissue calcification. Adv Nutr. 2012 Mar 1;3(2):166-73.
(17) Shea MK. Vitamin K status and vascular calcification: evidence from observational and clinical studies. Adv Nutr. 2012 Mar 1;3(2):158-65.
(18) Falcone TD. Vitamin K: fracture prevention and beyond. PM R. 2011 Jun;3(6 Suppl 1):S82-7.
(19) Ferland G. Vitamin K and the nervous system: an overview of its actions. Adv Nutr. 2012 Mar 1;3(2):204-12.
(20) Vermeer C. Vitamin K, osteoporosis and degenerative diseases of ageing. Menopause Int. 2011 Mar;17(1):19-23.
(21) Chan-P. Randomized, double-blind, placebo-controlled study of the safety and efficacy of vitamin B complex in the treatment of nocturnal leg cramps in elderly patients with hypertension. J Clin Pharmacol. 1998. 38: p. 1151.
(22) Leemans L. [Does 5-methyltetrahydrofolate offer any advantage over folic acid?]. J Pharm Belg. 2012 Dec;(4):16-22.
(23) Araújo JR. Folates and aging: Role in mild cognitive impairment, dementia and depression. Ageing Res Rev. 2015 May 2;22:9-19.
(24) Molina-López J. Effect of folic acid supplementation on homocysteine concentration and association with training in handball players. J Int Soc Sports Nutr. 2013 Feb 21;10(1):10
(25) Sasazuki S. Effect of vitamin C on common cold: randomized controlled trial. Eur J Clin Nutr. 2006 Jan;60(1):9-17').
(26) Tauler P. Diet supplementation with vitamin E, vitamin C and beta-carotene cocktail enhances basal neutrophil antioxidant enzymes in athletes. Pflugers Arch. 2002 Mar;443(5-6):791-7.
(27) Sen CK. Antioxidants in exercise nutrition. Sports Med. 2001;31(13):891-908.
(28) Sureda A.Vitamins C and E diet Supplementation Prevents Neutrophil Protein Oxidation without Affecting the Adaptative Response to Exercise. International Journal of Sport Nutrition and Exercise Metabolism 2012 Aug 14; [Epub ahead of print]
(29) Pilorin T. Consommation de compléments alimentaires en France : profil des consommateurs et contribution à l’équilibre nutritionnel. Cahiers de Nutrition et de Diététique Volume 47, Issue 3, June 2012, Pages 147–155
(30) Zimmermann MB. Vitamin ans mineral supplementation and exercise performance. Schweizerische zeitschrift fûr sportmedezin und sporttraumatologie. 2003. 51 (1), 53-57
(31) FINAUD J. Résultats d une enquête alimentaire réalisée chez des joueurs de rugby français de haut niveau. Cahiers de nutrition et de diététique. 2003, vol. 38, no4, pp. 234-241
(32) Groussard C. Évaluation de l apport en vitamines antioxydantes chez des sportifs. Sci. Sports, 19 (2004), pp. 193–195
(33) Machefer G. Apports et statut en vitamines antioxydantes chez des athlètes d endurance. Science & Sports Volume 21, Issue 2, April 2006, Pages 107–109
(34) Sato A. Dietary thiamin and riboflavin intake and blood thiamin and riboflavin concentrations in college swimmers undergoing intensive training.Int J Sport Nutr Exerc Metab. 2011 Jun;21(3):195-20
(35) Peters EM. Attenuation of increase in circulating cortisol and enhancement of the acute phase protein response in vitamin C-supplemented ultramarathoners. Int J Sports Med. 2001 Feb;22(2):120-6.
(36) Pilz S. Effect of vitamin D supplementation on testosterone levels in men. Horm Metab Res. 2011 Mar;43(3):223-5.
(37) Nimptsch K. Association between plasma 25-OH vitamin D and testosterone levels in men. Clin Endocrinol (Oxf). 2012 Jul;77(1):106-12.
(38) Garcia LA. 1,25(OH)2Vitamin D3 Stimulates Myogenic Differentiation by Inhibiting Cell Proliferation and Modulating the Expression of Promyogenic Growth Factors and Myostatin in C2C12 Skeletal Muscle Cells. Endocrinology August 1, 2011 vol. 152 no. 8 2976-2986
(39) Astorg P, et al. Dietary intakes and food sources of n-6 and n-3 PUFA in French adult men and women. Lipids. 2004 Jun;39(6):527-35.
(40) Lawson LD. Absorption of eicosapentaenoic acid and docosahexaenoic acid from fish oil triacylglycerols or fish oil ethyl esters co-ingested with a high-fat meal. Biochem Biophys Res Commun. 1988 Oct 31;156(2):960-3.
(41) Beckermann B. [Comparative bioavailability of eicosapentaenoic acid and docasahexaenoic acid from triglycerides, free fatty acids and ethyl esters in volunteers] Arzneimittelforschung. 1990 Jun;40(6):700-4.
(42) Dyerberg J. Bioavailability of marine n-3 fatty acid formulations. Prostaglandins Leukot Essent Fatty Acids. 2010 Sep;83(3):137-41.
(43) Gordon SI. Dietary omega-3 fatty acid supplementation increases the rate of muscle protein synthesis in older adults: a randomized controlled trial. Am J Clin Nutr 2011 vol. 93 no. 2 402-412.
(44) Smith GI. Omega 3 polyunsaturated fatty acids augment the muscle protein anabolic response to hyperaminoacidemia-hyperinsulinemia in healthy young and middle aged men and women. Clin Sci (Lond). 2011 Apr 19. [Epub ahead of print].
(45) Earnest CP. Complementary effects of multivitamin and omega-3 fatty acid supplementation on indices of cardiovascular health in individuals with elevated homocysteine. Int J Vitam Nutr Res. 2012 Feb;82(1):41-52
(46 Filaire E. Effects of 6 weeks of n-3 fatty acids and antioxidant mixture on lipid peroxidation at rest and postexercise. Eur J Appl Physiol. 2011 Aug;111(8):1829-39.

Noter cet article



Vous avez aimé cet article ?
Sélectionnez une note de 1 à 5 pour valider cette note.
La note que vous attribuez à un article est confidentielle.

Catégories associées