⛔️ Nous ne vendons pas ce que nous ne consommons pas ⛔️
top sport

Créatine Creapure®

19,50€
  • Creapure®, la créatine de référence 100% pure
  • Fabriquée en Allemagne
  • Augmente la force et la masse musculaire
  • Amélioration des performances intellectuelles
  • En poudre ou gélules
Le complément de référence pour renforcer le développement musculaire ! En savoir plus
  • casher
  • +
  • halal
  • sans gluten
  • Gélules
  • Poudre
Taille
  • 120 gélules
  • 400 gélules
  • 800 gélules
  • 1600 gélules
  • 350 g
  • 1 kg
  • 2 kg
Date optimale de consommation : 01/2023
19,50€
Quantité
- 1 +

Description

Qu’est-ce que la créatine ?

La créatine est un dérivé d’acide aminé qui est naturellement présent dans le corps. Elle est très utile et très populaire auprès des sportifs, car elle favorise la prise de force et les performances sportives.

Quels sont les bienfaits de la créatine pour vous ?

Augmentation de la performance : force et masse musculaire

La créatine est un supplément qui est surtout connu pour augmenter la force et la masse musculaire sèche. Ses effets bénéfiques commencent à se manifester très rapidement, même sans charge préalable. 

Impacts sur le cerveau et les performances intellectuelles

La créatine est une source d'énergie (ATP) pour les cellules du cerveau. Suite à une utilisation orale de plusieurs semaines, la créatine cérébrale augmente d'environ 10 % (3), d’où une amélioration des performances intellectuelles.

Nombreuses applications santé de la créatine

Les avantages évidents de ce supplément ont été signalés dans un large éventail de maladies, y compris les myopathies, les maladies neurodégénératives, les cancers, les maladies rhumatismales et le diabète de type 2.

Pour avoir plus de détails sur les bénéfices de la créatine Creapure Nutrimuscle, vous pouvez consulter la partie En savoir plus.

Ingrédients

Créatine Creapure® en poudre : 

  • Créatine monohydrate (Creapure®)

Créatine Creapure® en gélules : 

  • Créatine monohydrate (Creapure®)
  • Gélule en gélatine de bœuf

À propos de la créatine Creapure

  • La Créatine Créapure est fabriquée dans un laboratoire pharmaceutique en Allemagne à partir de matières premières allemandes : cyanamide et sodium sarcosinate ; elle fait l'objet de nombreux tests tout au long de sa fabrication.

Composition

Composition nutritionnelle de la Créatine Creapure Nutrimuscle

100 g1 gélule5 g7 gélules
Protides0 g0 g
0 g0 g
Glucides0 g0 g
0 g0 g
Lipides0 g0 g
0 g0 g
Calories0 kcal0 kcal
0 kcal
0 kcal
Energie
0 kJ
0 kJ
0 kJ
0 kJ
  • 1 gélule contient 0,7 g de créatine monohydrate Creapure
  • 7 gélules contiennent 4,9 g de créatine monohydrate Creapure
  • 1 doseur contient 1 g de créatine monohydrate Creapure
  • 5 doseurs contiennent 5 g de créatine monohydrate Creapure

Conseils d'utilisation

À qui s’adresse la créatine Creapure Nutrimuscle ?

La créatine Creapure Nutrimuscle s’adresse :

  • Aux sportifs pour améliorer leurs performances sportives ;
  • Aux sédentaires pour ses nombreuses applications santé.

Posologie

Prendre 5* g (5 doseurs ou 7 gélules) répartis dans la journée.

*Pour la France la dose règlementaire est établie à 3g en cure.

À quel moment prendre la créatine Creapure Nutrimuscle ?

Suite à la prise de 1 gramme de créatine (Creapure®) Nutrimuscle, l'assimilation débute rapidement :

  • En 10 minutes, les premières molécules de créatine sont dans le sang ;
  • En 2 heures, le niveau plasmatique maximum est atteint, le taux de créatine ayant augmenté de 60 % ;
  • Les valeurs initiales sont retrouvées en 3-4 heures, ce qui signifie qu'il est temps de reprendre de la créatine (Creapure®) Nutrimuscle.

Lors des repas ou encas protéinés

Prendre 1 à 2 gélules de créatine (Creapure®) Nutrimuscle lors des repas ainsi qu'avec vos éventuels encas de protéines.

Après un entraînement

Rajoutez 2 gélules de créatine (Creapure®) Nutrimuscle dans la boisson de récupération post-effort.

Au régime

La créatine (Creapure®) Nutrimuscle est efficace pour lutter contre la fonte musculaire et la fatigue associées à la restriction calorique. Elle est donc tout à fait recommandée au régime.

Comment prendre la créatine Creapure Nutrimuscle ?

Fractionner les prises

Comme le suggère la pharmacocinétique de la créatine, il faut reprendre de la créatine (Creapure®) Nutrimuscle toutes les 3 ou 4 heures afin de maintenir un niveau sanguin élevé tout au long de la journée, et éviter les pénuries qui fragiliseraient la récupération musculaire. De plus, les recherches montrent que l'assimilation de la créatine est d'autant meilleure qu'elle est utilisée souvent en petites doses plutôt qu'en une seule mégadose par jour. 

La rétention de créatine est de 13 % supérieure lors de l'ingestion de 20 fois 1 g plutôt que 4 fois 5 g. En 5 jours, il en résulte un gain de muscle de 1,7 kg avec les 20 prises quotidiennes contre 700 grammes avec les 4 prises.

Privilégier l’utilisation post-effort

Après un entraînement, les transporteurs de créatine sont plus actifs qu'au repos, ce qui favorise l'intégration de la créatine dans les cellules musculaires (1).

Prendre la créatine pendant les repas

La prise concomitante de glucides et de protéines favorise l'assimilation ainsi que la bonne utilisation de la créatine. Il ne faut donc pas la prendre à jeun, mais plutôt au milieu ou juste après les repas.

Conseil d’utilisation destiné aux femmes

Les femmes ne répondent pas de la même façon que les hommes à la supplémentation en créatine du fait de leur profil hormonal différent (elles produisent plus d'œstrogènes et moins de testostérone que les hommes). 

  1. Éviter les périodes de charge basées sur des doses massives de créatine.
  2. Débuter avec des doses faibles (500 mg par jour, divisés en 2 ou 3 prises quotidiennes).
  3. Monter progressivement au fil des semaines (+ 500 mg par semaine).
  4. Ne pas dépasser la dose totale de 2 ou 3 g par jour (2).
  5. Faire preuve de patience du fait de l'action plus lente de la créatine chez la femme (3-4).

Interactions avec d'autres produits Nutrimuscle

Synergies entre suppléments

La créatine (Creapure®) Nutrimuscle améliore l'assimilation des protéines.

Antagonismes entre suppléments

Pas d’antagonismes notoires.

Références scientifiques

  • (1) Schoch RD. The regulation and expression of the creatine transporter: a brief review of creatine supplementation in humans and animals. J Int Soc Sports Nutr. 2006 Jun 23;3:60-6.
  • (2) Rawson ES. Low-dose creatine supplementation enhances fatigue resistance in the absence of weight gain. Nutrition. 2011 Apr;27(4):451-5.
  • (3) Fukuda DH. The effects of creatine loading and gender on anaerobic running capacity. J Strength Cond Res. 2010 Jul;24(7):1826-33.
  • (4) Eckerson JM. Effect of creatine phosphate supplementation on anaerobic working capacity and body weight after two and six days of loading in men and women. J Strength Cond Res. 2005 Nov;19(4):756-

En savoir plus

Pureté des matières premières garantie

Il est rare de connaître le nom des fournisseurs des matières premières des suppléments que l'on consomme. Pourtant, c'est primordial afin de s'assurer de la traçabilité du produit.

Chez Nutrimuscle, nous n'utilisons que des ingrédients très haut de gamme dont la qualité est garantie par les leaders mondiaux : AlzChem AG produit la créatine monohydrate créatine (Creapure®) Nutrimuscle dans son usine certifiée HACCP et ISO9001 d’Allemagne. 

En effet, ce qui nous importe prioritairement, c'est la qualité des matières premières, votre santé et les résultats que vous obtiendrez en utilisant nos suppléments nutritionnels. 

Des produits de qualité

La créatine (Creapure®) Nutrimuscle est fabriquée dans un laboratoire pharmaceutique en Allemagne à partir de matières premières allemandes : cyanamide et sodium sarcosinate ;
elle fait l'objet de nombreux tests tout au long de sa fabrication.

Les examens chromatographiques révèlent la présence de plusieurs impuretés toxiques dans les créatines de mauvaise qualité : créatinine, dihydrotriazine, thiourée ou dicyandiamide, une substance qui entre dans la synthèse de la mélanine.

Tous ces composants toxiques sont absents de la créatine monohydrate créatine (Creapure®) Nutrimuscle.

Créatine : recherche et idées reçues

Créatine et cancer

Une étude récente montrant les bénéfices de la créatine sur le foie s'interroge sur le manque présumé de données concernant la rumeur selon laquelle la créatine pourrait favoriser l'apparition de cellules cancéreuses (25). Une seconde étude, publiée quelques jours plus tard, répond parfaitement à cette question (26). 

Des hommes ont reçu une supplémentation en créatine pendant 1 mois. Les chercheurs ont mesuré le niveau de substances cancérigènes (amines hétérocycliques) avant et après la cure de créatine.

La créatine n'a pas eu d'effet sur le niveau de ces précurseurs carcinogéniques. Par contre, les médecins montrent que la qualité de l'alimentation joue un rôle direct sur le niveau d'amines hétérocycliques. Depuis plusieurs années, certains médecins, recherches à l'appui, recommandent la prise de créatine afin d'aider à lutter contre certaines formes de cancers (27-28).

Créatine et fonction rénale

Une allégation que l'on attribue fréquemment à la créatine sur internet ou à la télévision est qu'elle serait dangereuse pour les reins. Cette affirmation est-elle fondée ? Que nous montrent les recherches médicales ayant étudié l'impact de la créatine sur nos reins ?

Il existe un résultat d'analyses effectuées chez un (et un seul) patient ayant des reins défectueux pour des raisons génétiques qui met en cause la créatine (1). Cette personne présentait de graves problèmes de reins depuis plus de huit années, c'est-à-dire bien avant d'avoir pris de la créatine.

Le docteur Kalra pense, sans en être sûr, que la prise de créatine par cette personne aurait pu aggraver le cas de ce malade (1). C'est en soi une bonne nouvelle, car si tout ce que l'on peut reprocher à la créatine est de, peut-être, avoir aggravé le cas d'une personne qui avait les reins malades depuis des années, ce n'est pas très négatif, au vu du million d'utilisateurs de créatine à travers le monde en 20 années de commercialisation pour les sportifs.

Les professeurs Greenhaff (le grand spécialiste mondial de la créatine) et Poortmans (le spécialiste de l'implication du rein dans l'activité sportive) ont immédiatement réagi, s'inscrivant tous deux en faux face aux suppositions du professeur Kalra concernant l'impact rénal de la créatine (2-3).

Pour eux, la créatine ne pose aucun danger pour les reins. C'est ce qu'avait montré, un an plus tôt dans une étude, le docteur Poortmans (4). Ce dernier ne montre aucun effet néfaste pour de fortes doses de créatine orale chez les personnes en bonne santé. Poortmans va ensuite mener d'autres recherches sur le même sujet. Il ne détectera aucun effet de la créatine sur les reins, aussi bien sur le court terme (quelques semaines) que sur le long terme (cinq années d'utilisation) (5).

De ce débat, va encore résulter de nombreuses études concernant l'impact de la créatine sur les reins. La reproduction de cette étude sur plus de cinq années par une autre équipe de médecins démontre, elle aussi, l’innocuité de la créatine sur le long terme (6).

Malgré les recherches poussées des médecins, il n'y a pas d'étude scientifique démontrant d'effet secondaire de la créatine sur le rein du sportif (7-8-9) (10-11-12).

Ces conclusions sont obtenues, même sur des patients ayant des reins en très mauvais état. Chez une personne n'ayant qu'un seul rein, la prise de créatine n'induit aucun problème (13).

Chez des diabétiques, donc des personnes ayant des reins très fragiles, la créatine n'induit pas non plus de problème (14). De même, chez des rats ayant déjà des reins défectueux, la créatine n'aggrave pas le mal (15).

Créatine et érection

Une rumeur qui court sur internet stipule que si la créatine donne du muscle, elle empêcherait les érections.
Cette rumeur sort de l'imagination d'un adolescent débutant la musculation ayant été interviewé sur une chaîne de télévision de grande écoute. Cette affirmation-choc a ensuite été colportée sur les divers forums de musculation. En tant que débutant, on ne peut pas lui reprocher de ne rien connaître, ni à la musculation, ni à la supplémentation et encore moins aux mécanismes physiologiques qui commandent l'érection.

Mais, qu’en est-il réellement ?

En étudiant les mécanismes de l'érection, on comprend que la créatine n'est qu'une source d'énergie qui entretient l'érection. La créatine est une réserve de phosphates qui sert à la synthèse de l'ATP (une des sources d'énergie du pénis). Lorsque les molécules d'ATP sont consommées comme carburant de l'érection, il en résulte la disparition d'un phosphate : l'ATP devient alors ADP. Afin d'être de nouveau utilisable, l'ADP doit retrouver un phosphate pour redevenir de l'ATP et ainsi de suite. Ce qui fournit ce phosphate, ce sont nos réserves en phospho-créatine.

Lors de l'érection, de l'ATP est massivement consommé (17-18). Le corps doit puiser dans ses stocks de phospho-créatine. Sans cette dernière, la fatigue apparaîtrait rapidement et l'érection ne pourrait être maintenue faute d'énergie. Donc, si la créatine ne déclenche pas l'érection, elle a pour rôle de la maintenir. C'est donc elle qui procure l'endurance. Dire que la prise de créatine empêche l'érection est un non-sens physiologique, puisque, au contraire, la créatine favorise le maintien de l'érection.

Créatine et dopage

Tout commence avec le décès simultané de trois lutteurs universitaires aux États-Unis. Les lutteurs doivent se déshydrater dangereusement avant une compétition pour tenter de se placer dans la catégorie de poids la plus basse possible : on arrête de boire, on fait du sauna, on prend des diurétiques et des laxatifs.

Résultat : beaucoup de problèmes de santé et parfois des décès.

Comme aux États-Unis, le prestige de l'université est en grande partie basé sur ses résultats sportifs, il fallait que l'université en question explique la mort de ces 3 athlètes sans y laisser des plumes.

Il fallait donc trouver une cause de leurs morts qui innocente l'université. C'est la créatine qui fut choisie comme bouc émissaire. Ils auraient été tués par la créatine. La presse s'est saisie de l'affaire et a commencé à raconter n'importe quoi au sujet de la créatine et de ses soi-disant effets secondaires. L'usage de la créatine s'est vite trouvé assimilé au dopage.

Le gros problème dans cette histoire est que d'après le docteur Greenhaff, le plus grand spécialiste mondial de la créatine, deux des trois lutteurs n'ont jamais pris de créatine de leur vie (2).

Sont-ils morts en regardant le pot qui appartenait au troisième ?

Ceci n'empêche pourtant pas la presse française de relater cette affaire qui ne sent pas bon en oubliant bien sûr de mentionner les révélations du docteur Greenhaff.

Mais les choses n'en restent pas là. Lors d'une compétition de ski, les journalistes, qui se demandaient comment interpréter le fait que les skieurs avaient pris énormément de masse musculaire en un temps record, se sont vu répondre par des entraîneurs que c'était la créatine qui avait causé une telle explosion.

Des propos similaires ont été tenus dans d'autres sports tel le football. Si la créatine est un supplément efficace qui permet un gain musculaire sec pouvant aller de 3 à 10 kilos de muscles, il n'en reste pas moins que beaucoup la citent comme le cache-sexe de leur dopage.

Voilà donc encore la créatine associée au dopage pour des raisons hypocrites. Il n'en fallait pas moins pour que certains exigent l'interdiction pure et simple de la créatine.

Ne pas confondre créatine et créatinine

La créatinine (à ne pas confondre avec la créatine) est un marqueur qui reflète indirectement la santé rénale. Lorsque les reins fonctionnent bien, ils expulsent la créatinine que le corps génère en dégradant de la créatine. La créatinine est donc un déchet métabolique. Elle ne s'accumule pas dans notre organisme à condition que nos reins soient en bonne santé.

Lorsque le niveau de créatinine monte, ceci suggère que les reins ne font pas leur travail et que la fonction rénale est peut-être compromise. On ne peut le savoir réellement qu'en faisant d'autres examens plus spécifiques.

Suite à l'usage d'une créatine de mauvaise qualité (donc contaminée avec de fortes doses de créatinine), des médecins ont détecté une hausse anormale du niveau de créatinine chez un bodybuilder. Des analyses plus poussées n'ont pourtant pas révélé de dommages rénaux.

Ainsi, même si le niveau de créatinine est élevé chez un usager de créatine (surtout avec les créatines à bas prix, car les créatines de qualité ne contiennent pas de créatinine), ceci ne signifie pas que la créatine endommage les reins (24). Elle fausse simplement les résultats des tests toxicologiques.

Toutefois, la créatinine est une substance toxique. Son accumulation n'est pas bonne pour la santé globale. Une raison de plus d’être intransigeant en ce qui concerne la qualité de son supplément de créatine.

Interaction créatine et caféine

Il ne fait pas de doute que la créatine augmente les performances physiques. Il en est de même pour la caféine. On constate que les performances augmentent encore davantage lorsque l'on combine la consommation de créatine avec la prise de caféine avant l'entraînement.

Ça, c'est l'évidence ! Mais, comme il est de bon ton de faire peur aux gens, on nous ressort des oubliettes une étude obsolète, vieille de 20 ans et dont les conclusions ont fait long feu.
Dans cette étude, les effets de la créatine sur la force musculaire auraient été inhibés par la caféine (19-20).

Cette étude a rapidement été oubliée, car les premières études sur la créatine qui ont dévoilé ses effets bénéfiques sur les muscles ont été effectuées alors que cette molécule avait été absorbée à l'aide d'une boisson caféinée. De plus, les études montrant une interaction négative ont été effectuées sous stimulation électrique externe, ce qui est bien éloigné du type d'effort qu'il convient de déployer en salle de musculation ou sur le terrain. Les études postérieures n'ont pas confirmé de telles interactions négatives. Au contraire, elles soulignent la synergie qui se produit grâce à ces deux suppléments (21-23).

Il faut aussi noter que cette étude parlant d'interactions négatives créatine-caféine porte exclusivement sur une interférence du point de vue de la force, pas sur la prise de muscle. Aucune inhibition n'a été montrée sur le gain de masse musculaire.

Donc, les théories qui expliquent que la créatine fait prendre de l'eau, que la caféine ferait reperdre, ce qui empêcherait la créatine de faire gagner du muscle, ne sont que pure invention issue de l'imagination mercantile de la part de personnes qui sont payées au nombre de lignes qu'elles écrivent.

Donc, inutile de rajouter de la confusion là où il ne devrait pas y en avoir : il est tout à fait possible de prendre de la caféine lorsque l'on consomme de la créatine, et ce, sans subir de conséquences négatives.

Bienfaits de la créatine Creapure Nutrimuscle plus en détail

Augmentation de la performance : force et masse musculaire

La créatine (Creapure®) Nutrimuscle fait prendre de la force en :

  • Augmentant les stocks de phosphocréatine (réserve d'énergie intracellulaire) ;
  • Accélérant la vitesse de synthèse d'ATP ;
  • Luttant contre l'acide lactique.

La créatine est un supplément qui est surtout connu pour augmenter la force et la masse musculaire sèche. Ses effets bénéfiques commencent à se manifester très rapidement, même sans charge préalable. 

C'est ce que montre une nouvelle étude effectuée chez des sportifs. Durant 2 jours, ces derniers ont reçu quotidiennement 5 g de créatine combinés avec 0,5 g de maltodextrine par kilo de poids de corps.

La maltodextrine est utilisée en conjonction avec la créatine afin d'assurer la parfaite absorption de cette dernière, ainsi que son transport rapide dans les muscles. Avant et après ces deux jours, ces athlètes ont été soumis à des tests de puissance musculaire. Ceux-ci consistaient à effectuer 6 sprints de 10 secondes chacun à vitesse maximale, entrecoupés d'une minute de repos. En comparaison du placebo, la puissance musculaire maximale moyenne au cours des sprints progresse de 4 % avec la créatine (14).

Créatine et effet protecteur sur la santé

Plus surprenant est l'effet protecteur sur la santé de l'athlète noté suite à l'usage de créatine. Durant 7 jours, des cyclistes de haut niveau ont reçu quotidiennement 20 g de monohydrate de créatine. Cette dernière augmente la performance anaérobique de plus de 9 % (15). Or, l'effort violent que représentent ces sprints à vélo précipite dans le sang des molécules de fer issues des globules rouges.

À savoir, tous les métaux lourds, qui circulent librement dans le corps sans molécule protectrice, génèrent un fort effet pro-oxydant pour les cellules. En favorisant la production d'acide urique, la créatine induit un cloisonnement de ces molécules de fer.

Ainsi, l'effet pro-oxydant global de l'activité sportive est-il réduit de 30 % par rapport à un placebo. La créatine n'est donc pas uniquement un supplément qui augmente les performances. Elle protège aussi l'intégrité de l'athlète.

La créatine (Creapure®) Nutrimuscle accroît la masse musculaire en :

  • Stimulant la synthèse des protéines (anabolisme) ;
  • Boostant la sécrétion naturelle des hormones anabolisantes : IGF-1 (Insulin-like Growth Factor-1), MGF (Mechano Growth Factor), GH (hormone de croissance) et insuline (1) ;
  • Multipliant le nombre des cellules souches présentes dans les muscles.

Par rapport à un placebo, la créatine (Creapure®) Nutrimuscle peut décupler votre rythme de progression. Par exemple, les études scientifiques montrent qu'une cure de 12 semaines de créatine en plus d'un entraînement de musculation permet :

  • Une prise de muscle de 4,3 kg (deux fois plus que sous placebo) ;
  • Une hypertrophie des fibres musculaires trois fois plus importante que sous placebo ;
  • Un gain de force de 40 % supérieur à celui obtenu sous placebo (2).

Rôle sur l’endurance et la force

Dans de nombreux sports, particulièrement ceux d'endurance, on cherche les moyens d'accroître la force et l'endurance musculaire tout en évitant la prise de poids, y compris sous forme de muscle.

En effet, plus on est lourd, plus il est difficile et pénible de se déplacer rapidement. Une nouvelle étude a déterminé la dose minimale de créatine en mesure d’augmenter la performance sans pour autant faire prendre de muscle (13).

Durant 6 semaines, des hommes et des femmes ont reçu une faible dose de créatine (0,03 g par kilo de poids de corps et par jour, soit une dose quotidienne allant de 1,7 à 2,9 g). À la fin de l'étude, le poids des utilisateurs n'avait pas fluctué, mais leurs performances s'étaient grandement améliorées.

La force des cuisses a été évaluée avant et après les 6 semaines. Par rapport au placebo, la performance augmente de 7 % après une seconde série de tests, et ce, grâce à la créatine.

Elle progresse de 9 % après la troisième et quatrième série. Pour l'ultime série, elle s'accroît de 11 %. Nous voyons donc que plus les muscles fatiguent, plus la créatine est efficace. D'autre part, cette étude montre que lorsque l'on recherche un gain de force associé à un gain de masse musculaire, il faut prendre au moins 3 grammes de créatine par jour. 

Récupération musculaire favorisée

La créatine (Creapure®) Nutrimuscle accélère la récupération en :
• Minimisant le catabolisme musculaire ;
• Protégeant les cellules contre les méfaits des radicaux libres, grâce à son action antioxydante ;
• Favorisant le stockage du glycogène musculaire.

Impact de la créatine sur le cerveau et les performances intellectuelles

La créatine est une source d'énergie (ATP) pour les cellules du cerveau. Suite à une utilisation orale de plusieurs semaines, la créatine cérébrale augmente d'environ 10 % (3), d’où une amélioration des performances intellectuelles.

C'est essentiellement l'effet protecteur sur le cerveau qui explique que la créatine augmente la longévité, comme cela a été clairement démontré chez l'animal. Durant la moitié de leur vie, des souris ont été supplémentées en créatine. Par rapport à un placebo, la créatine :

  • Prolonge de 9 % la durée de vie en bonne santé ;
  • Atténue de 22 % les dégénérescences cérébrales (11). 

Ceci s'explique par la capacité de la créatine à activer les gènes protecteurs du système nerveux.
Ainsi, la créatine est un excellent supplément naturel pour les personnes ayant à fournir des efforts intellectuels, comme les étudiants, par exemple. Chez les personnes âgées, elle est maintenant recommandée afin d'améliorer la qualité de vie et comme protecteur cérébral (12).

La créatine augmente les performances intellectuelles. Si un travail intellectuel fatigue, c'est que les réserves d'énergie s'amenuisent. C'est en augmentant ces réserves que la créatine améliore les performances intellectuelles (4). Durant 5 jours, la prise quotidienne de 8 g de créatine par des hommes et des femmes augmente de 10 % l'exactitude des résultats de calculs mathématiques enchaînés à la suite pendant 30 minutes (5). La supériorité de la créatine par rapport au placebo s'explique par un ralentissement de l'apparition de la fatigue cérébrale.

La mémoire est, elle aussi, dépendante des réserves énergétiques, donc du niveau de créatine dans le cerveau (4-6). Chez des végétariens de moins de 40 ans, une cure de 6 semaines de 5 g de créatine augmente les scores aux tests de mémoire de 38 % (4). Durant 2 semaines, des hommes et des femmes (âge moyen de 76 ans) ont reçu 5 g de créatine, 4 fois par jour (dose totale quotidienne : 20 g). Leurs scores aux tests de mémoire à court terme ont progressé de 15 à 75 % et leurs scores aux tests de mémoire à long terme de 18 % (7).

Avec l'âge, de plus en plus d'ATP, donc de créatine, est consommé par le cerveau pour une même tâche. Comme cette augmentation des besoins n'est pas compensée par une élévation de la concentration d'ATP cérébral, une baisse des performances intellectuelles en résulte forcément. Il existe une corrélation entre le niveau de créatine cérébrale et les performances aux divers tests cognitifs. Chez des hommes et des femmes (âge moyen, 77 ans), une diminution de 14 % du niveau de créatine cérébrale correspond à une baisse de plus de 5 % des fonctions intellectuelles (8).

Des niveaux anormalement bas en créatine cérébrale sont également retrouvés chez les personnes dépressives ou stressées. Ceci explique que la prise de créatine aide à lutter contre la dépression et le stress (9).

Au-delà de cet aspect énergétique de la créatine, cette dernière possède également une action de fond, qui va protéger le cerveau de la dégénérescence (10). La créatine préserve la santé du cerveau en favorisant l’élimination des substances toxiques pour les neurones tels le glutamate, l'homocystéine, le cholestérol, les radicaux libres, etc. Des diminutions importantes de la concentration cérébrale de créatine sont notées lors d'apparition d’une maladie mentale telle l'Alzheimer. Les essais cliniques de la créatine pour traiter l'Alzheimer sont maintenant en phase 2, avec une amélioration de 50 % de la condition des malades (10).

La créatine est une source d'énergie pour notre cerveau. Tout déficit en créatine entraîne des troubles mentaux. Certains de ces troubles sont guérissables grâce à un apport extérieur en créatine (supplémentation) dès le plus jeune âge (17).

Applications santé de la créatine

Des scientifiques ont étudié l’application généralisée de la supplémentation orale en créatine dans le traitement de la maladie et le maintien de la santé (16). Les avantages évidents de ce supplément ont été signalés dans un large éventail de maladies, y compris les myopathies, les maladies neurodégénératives, les cancers, les maladies rhumatismales et le diabète de type 2. En outre, après des centaines d’études publiées et des millions de supplémentations en créatine, elle maintient un excellent profil d’innocuité.

De nouvelles utilisations de la créatine ont émergé dans le traitement de maladies neurodégénératives liées au vieillissement. En moyenne, 30 % de la masse musculaire est perdue à 80 ans, tandis que la faiblesse musculaire reste une cause vitale de perte d'indépendance au sein de la population âgée.

La créatine a été étudiée dans le traitement de l'insuffisance cardiaque congestive, l’atrophie gyrée, l’insensibilité à l'insuline, certains cancers et le cholestérol élevé. En ce qui concerne le cerveau, il a été démontré que la créatine avait des propriétés antioxydantes, réduisait la fatigue mentale, protégeait le cerveau contre la neurotoxicité, et améliorait les troubles neurologiques, comme la dépression et le trouble bipolaire.

La créatine est intéressante contre les maladies liées à l'âge telles que la maladie de Parkinson, la maladie de Huntington, la sclérose latérale amyotrophique, les troubles de la mémoire à long terme associés à la progression de la maladie d'Alzheimer, et d'AVC.

Les études médicales ont montré que la supplémentation en créatine chez la femme enceinte aide au développement cérébral du bébé et le protège de nombreuses malformations ainsi que des actions délétères de substances toxiques transmises par la mère (19).

Chez de jeunes enfants, une cure de 12 semaines de créatine ne produit aucun effet secondaire sur leur santé (18). Cette étude renforce celles, effectuées chez des adultes, qui montrent l’innocuité de la créatine sur la santé.

Références scientifiques

  • (1) Kalra PA. Renal dysfunction accompanying oral creatine supplements. The Lancet. 1998. 351. pp. 1252.
  • (2) Greenhaff-P. Renal dysfunction accompanying oral creatine supplements. The Lancet. 1998. 352. pp. 233.
  • (3)Poortmans JR. Renal dysfunction accompanying oral creatine supplements. The Lancet. 1998. 352. pp. 234.
  • (4) Poortmans JR. Effect of short-term creatine supplementation on renal response in men. Eur J Appl Physiol. 1997. 76: pp. 566.
  • (5) Poortmans JR. Long-term oral creatine supplementation does not impair renal function in healthy athletes. Med Sci Sports Exerc. 1999 Aug;31(8):1108-10.
  • (6) Mayhew DL. Effects of long-term creatine supplementation on liver and kidney functions in American college football players. Int J Sport Nutr Exerc Metab. 2002 Dec;12(4):453-60.
  • (7) Farquhar WB. Effects of creatine use on the athlete's kidney. Curr Sports Med Rep. 2002 Apr;1(2):103-6.
  • (8) Gualano B. Effects of creatine supplementation on renal function: a randomized, double-blind, placebo-controlled clinical trial. Eur J Appl Physiol. 2008 May;103(1):33-40.
  • (9) Pline KA. The effect of creatine intake on renal function. Ann Pharmacother. 2005 Jun;39(6):1093-6.
  • (10) Robinson TM. Dietary creatine supplementation does not affect some haematological indices, or indices of muscle damage and hepatic and renal function.Br J Sports Med. 2000 Aug;34(4):284-8.
  • (11) Yoshizumi WM. Effects of creatine supplementation on renal function. J Herb Pharmacother. 2004;4(1):1-7.
  • (12) Kreider-R. Long-term creatine supplementation does not adversely affect clinical markers of health. Med Sci Sports Excercise. 2000. 32. p: S134.
  • (13) Willis J. Protein and creatine supplements and misdiagnosis of kidney disease.BMJ. 2010 Jan 8;340:b5027.
  • (14) Gualano B. Creatine supplementation does not impair kidney function in type 2 diabetic patients: a randomized, double-blind, placebo-controlled, clinical trial. Eur J Appl Physiol. 2011 May;111(5):749-56.
  • (15) Taes YE. Creatine supplementation does not affect kidney function in an animal model with pre-existing renal failure. Nephrol Dial Transplant. 2003 Feb;18(2):258-64.
  • (16) Edison EE. Creatine synthesis: production of guanidinoacetate by the rat and human kidney in vivo. Am J Physiol Renal Physiol. 2007 Dec;293(6):F1799-804.
  • (17) Levin RM. Metabolic responses of rabbit corpus cavernosum tissue to various forms of stimulation. Int J Impot Res. 1995 Sep;7(3):187-94.
  • (18) Levin RM. Metabolic studies on the rabbit corpus cavernosum. J Androl. 1993 Sep-Oct;14(5):329-34.
  • (19) Vandenberghe K. Caffeine counteracts the ergogenic action of muscle creatine loading. J Appl Physiol 1996 Feb;80(2):452-7.
  • (20) Hespel P. Opposite actions of caffeine and creatine on muscle relaxation time in humans. J Appl Physiol . 2002 Feb;92(2):513-8.
  • (21) Doherty M. Caffeine is ergogenic after supplementation of oral creatine monohydrate. Med Sci Sports Exerc. 2002 Nov;34(11):1785-92.
  • (22) Lee CL. Effect of caffeine ingestion after creatine supplementation on intermittent high-intensity sprint performance. Eur J Appl Physiol. 2011 Aug;111(8):1669-77
  • (23) Chia Lun Lee CL. Effect of creatine plus caffeine supplements on time to exhaustion during an incremental maximum exercise. European Journal of Sport Science Volume 12, Issue 4, 2012 pages 338-346
  • (24) Williamson L. How the use of creatine supplements can elevate serum creatinine in the absence of underlying kidney pathology. BMJ Case Rep. 2014 Sep 19;2014.
  • (25) Barcelos RP. Creatine and the Liver: metabolism and possible interactions. Mini Rev Med Chem. 2015 Jul 21. [Epub ahead of print]
  • (26) Tavaresdos Santos Pereira R. Can creatine supplementation form carcinogenic heterocyclic amines in humans? J Physiol. 2015 Jul 6. [Epub ahead of print]
  • (27) Patra S. A short review on creatine-creatine kinase system in relation to cancer and some experimental results on creatine as adjuvant in cancer therapy. Amino Acids. 2012 Jun;42(6):2319-30.
  • (28) Norman K. Effects of creatine supplementation on nutritional status, muscle function and quality of life in patients with colorectal cancer--a double blind randomised controlled trial. Clin Nutr. 2006 Aug;25(4):596-605.

Certificats et études

Études

  • La créatine produit-elle des effets secondaires?
  • La créatine contre les migraines?
  • Quels sont les effets de la créatine en cas de tumeur ?
  • La créatine pour prévenir la myopathie due aux statines ?
  • Créatine + vitamines b pour le cœur ?
  • La créatine pour la santé des yeux ?
  • D la créatine, pour une peau jeune ?
  • La créatine est bénéfique pour les muscles des seniors
  • Quel est l'effet des suppléments en créatine sur la fonction rénale ?
  • La créatine booste l'immunité antitumorale
  • Plus de muscle avec la whey + créatine ?
  • Quel est l'effet de la créatine sur les os des femmes ménopausées ?
  •  effet santé d'un supplément maternelle de créatine?
  •  moins de graisse avec la créatine?
  •  quel timing de prise de la créatine?
  •  action de la créatine juste avant un effort?
  •  la musculation augmente les besoins en créatine
  •  la créatine amélioration la cognition des seniors
  •  effet de la créatine sur la performance des joueurs de foot?
  •  efficacité de la créatine pour le cerveau et les muscles?
  •  bénéfices de la créatine sur la forme des seniors?
  •  bénéfices longévité de la créatine pour les seniors
  •  effet du monohydrate de créatine sur la fonction cognitive?
  •  la créatine contre l'arthrose?
  •  effet de la créatine sur les régulateurs myogéniques?
  •  effet de la créatine sur la fonction cognitive?
  •  la créatine augmente la force en moins de 2 semaines
  •  effet de la créatine sur le cardio haute intensité
  •  comment la créatine protège-t'elle le cerveau?
  •  la créatine est-elle bénéfique pour les seniors sportifs?
  •  la créatine contre le catabolisme et l'inflammation?
  •  effets santé de la créatine chez les seniors
  •  le passage au régime végétarien réduit le stock de créatine
  •  capacité antioxydante totale de l'alimentation et mortalité?
  •  la créatine est-elle plus efficace avant ou après l'effort?
  •  la créatine pour la prise en charge de la dépression?
  •  synergie exercice + créatine pour protéger le cerveau
  •  quels mécanismes d'action de la créatine sur le muscle?
  •  la créatine contre les lésions cérébrales traumatiques
  •  les diabétiques manquent-ils de créatine?
  •  la créatine contre les maladies neurodégénératives?
  •  régime riche en graisse supprime l'effet de la créatine
  •  les antioxydants contre les symptômes de la ménopause?
  •  la créatine pour l'endurance?
  •  efficacité de la créatine pour récupérer d'une blessure?
  •  effets de la créatine sur la fonction cognitive?
  •  quel potentiel myoprotecteur de la créatine?
  •  déficience d'antioxydants chez le sportif?
  •  la créatine fait-elle gagner plus de bras que de cuisses?
  •  comment la créatine favorise-t'elle la mémoire?
  •  moins de douleur inflammatoire grâce à la créatine?
  •  quels suppléments pour la récupération du sportif?
  •  la végétarienne a besoin d'une supplémentation de créatine
  •  l'alcool nuit au cerveau en y diminuant taurine et créatine
  •  le manque de créatine participe au diabète
  •  créatine contre la dépression bipolaire?
  •  la créatine fait-elle gagner plus de bras que de cuisses?
  •  plus d'anti-oxydants = moins de diabète
  •  la créatine protège du stress causé par un rythme circadien
  •  effets de la créatine sur la fonction immunitaire?
  •  la créatine augmente l'hypertrophie musculaire
  •  effets de la supplémentation en créatine sur la force muscul
  •  composés phénoliques comme agents anti-obésité du thé vert
  •  bénéfice santé de la créatine pour le foie?
  •  la créatine aide les seniors à prendre du muscle
  •  faut-il obligatoirement prendre la créatine avec glucides?
  •  comment la créatine augmente-elle la masse musculaire?
  •  la créatine préserve l'ossature
  •  la créatine réduit-elle le besoin de sommeil?
  •  le manque de créatine dans nos graisses augmente l'obésité
  •  le sport augmente les besoins en anti-oxydants
  •  comment la créatine booste l'anabolisme musculaire?
  •  les anti-oxydants retardent-ils le vieillissement?
  •  les anti-oxydants boostent l'effet anabolique des protéines
  •  changements des protéines de stress lors d’un entraînement
  •  les anti-oxydants aident à vivre plus longtemps
  •  quel dosage minimum de créatine pour le sport?
  •  carnitine+leucine+creatine+ vitamine d3=plus de muscle
  •  quels effets de la créatine sur les artères?
  •  quels effets de la créatine sur le cerveau des ado?
  •  la muscu et le cardio augmentent les besoins en créatine
  •  anti-oxydants + oméga 3: bons pour le cœur
  •  la créatine réduit le stress oxydatif induit par la muscu
  •  la créatine protège le système cardio-vasculaire
  •  la créatine réduit le catabolisme
  •  le sport augmente les besoins en anti-oxydants
  •  la créatine améliore le rebond glucidique post-effort
  •  quel est l'impact glycémique de la créatine?
  •  la créatine lutte contre la dépression chez les femmes
  •  la créatine stimule directement l'anabolisme musculaire
  •  la créatine lutte contre la dépression chez les femmes
  •  rôles bénéfiques de la créatine sur le système digestif
  •  impacts bénéfiques de la créatine sur l'immunité
  •  les suppléments sous-dosés sont encore nombreux
  •  la créatine améliore les performances au football
  •  effets de la créatine sur une tumeur cancéreuse implantée
  •  les aliments irradiés sont-ils bons pour la santé?
  •  la créatine augmente la force
  •  la charge en créatine élève le risque d'inconfort gastrique
  •  faut-il boire plus quand on prend de la créatine?
  •  la créatine réduit le catabolisme chez les sportifs
  •  bénéfices anti-cancer de la créatine
  •  la créatine est bénéfique pour le système digestif
  •  bénéfices santé de la créatine spécifiques aux femmes
  •  rôle de la créatine contre les dommages musculaires
  •  la créatine améliore les performances des sportives
  •  votre animal de compagnie est-il carencé en créatine ?
  •  action neuro-protectrice de la créatine
  •  les tests ne montrent aucune toxicité de la créatine
  •  la créatine élève les besoins en glycine, glutamine, taurine
  •  la créatine protège des problèmes cardiovasculaires
  •  la créatine réduit la perte de force en période d'inactivité
  •  l'usage de compléments alimentaires est bénéfique à la santé
  •  preuves que la créatine ne donne pas le cancer !
  •  la créatine protège la masse osseuse des seniors
  •  la créatine pour les diabétiques.
  •  la créatine rend la musculation plus efficace
  •  la créatine augmente la force + l'endurance
  •  un complexe créatine–guarana augmente la puissance
  •  la créatine est plus efficace après qu'avant l'effort
  •  encore des bénéfices santé de la créatine
  •  nombreux bénéfices anti-age de la créatine
  •  plus de testostérone et moins de cortisol avec la créatine
  •  bénéfices santé cardio-vasculaire de la créatine
  •  pas d'effet immédiat de la créatine
  •  synergie caféine + créatine sur la performance
  •  la créatine, bénéfique à ceux qui combinent muscu+endurance
  •  la créatine contre l'effet anti-anabolique de la myostatine
  •  la créatine aide à rester plus endurant
  •  la créatine est indispensable pour le cerveau
  •  la créatine agit comme un anti-oxydant
  •  la créatine lutte contre le vieillissement
  •  synergie caféine-créatine
  •  36% des créatine et bcaa us ont des problèmes de qualité
  •  la créatine avant l'effort n'est pas plus efficace qu'après
  •  la créatine diminue le catabolisme et les courbatures
  •  rumeurs, dopage et créatine
  •  créatine et érection.
  •  impact rénal de la créatine + des protéines ?
  •  la créatine augmente l'endurance
  •  le monohydrate de créatine est toujours le plus efficace
  •  la créatine n'endommage pas les reins
  •  la créapure est plus efficace que les autres créatines
  •  la créatine diminue le niveau de myostatine
  •  les nombreuses applications santé de la créatine
  •  la créatine donne t'elle le cancer ?
  •  la créatine aide à sécher
  •  la créatine augmente la performance des nageurs
  •  7 jours de créatine augmente la performance de 5%
  •  effets d’une supplémentation en créatine sur la performance
  •  la créatine augmente les performances tout en protégeant
  •  la créatine augmente les perf et protège la santé du sportif
  •  la créatine augmente la force et la masse musculaire
  •  créatine et augmentation de la performance sportive
  •  créatine : pas de risque pour les reins
  •  la créatine aide les diabétiques
  •  le monohydrate de créatine est absorbé à 99 %
  •  la créatine fait du bien au cerveau
  •  acides aminés + créatine + caféine = + de perf
  •  la créatine abaisse la myostatine
  •  créatine ethyl ester se tranforme facilement en créatinine
  •  optimiser la rétention de créatine avec les hydrolysates
  •  la créatine préserve du catabolisme musculaire
  •  attention à la créatine éthyl ester (cee)
  •  fractioner ses prises de créatine augmente l'efficacité
  •  créatine monohydrate ou éthyl ester ?
  •  créatine et troubles digestifs
  •  la créatine active les génes de l'anabolisme
  •  la créatine augmente la force de 10 % en 10 jours
  •  la créatine augmente les niveaux d'igf-1 dans les muscles
  •  la créatine est bénéfique contre la fatigue
Livraison gratuite
en France, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas et Allemagne.
0% additif
0% excipient
100% matières premières
de qualité
Conçu en France
& fabriqué en Belgique
Transparence
Fournisseurs
et études consultables