Attention, si vous avez désactivé les cookies, il vous sera impossible de commander !
Nutrimuscle : Mobile & Tablette

Produits

Bicarbonate de Potassium

Equilibre acido-basique
pour la santé et la croissance musculaire.
  • Bicarbonate de Potassium

Le BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle s'avère être le meilleur neutralisant d'acide, capable de rééquilibrer votre pH sanguin.

PRIX : 29.50 €

Disponibilité

NatureEn Stock

Consommation

Nature12/2018

fiche produit détaillée

TOUT SAVOIR SUR
LE BICARBONATE DE POTASSIUM NUTRIMUSCLE

Pureté garantie des matières premières

Il est rare de connaître le nom des fournisseurs des matières premières des suppléments que l'on consomme. Pourtant, c'est primordial afin de s'assurer de la traçabilité du produit.

Chez Nutrimuscle, nous n'utilisons que des ingrédients de très haut de gamme dont la qualité est garantie par les leaders mondiaux : le groupe français SPCH© produit le BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle en France.

PAS DE BICARBONATE de POTASSIUM DE CHINE NI D’EUROPE DE L’EST
CHEZ NUTRIMUSCLE !

Qu'est-ce que le bicarbonate ?

Le bicarbonate est un sel que notre corps fabrique afin de lutter contre les très nombreuses molécules d'acides présentes dans le sang.

Cette production naturelle de bicarbonate étant trop faible pour neutraliser tout l'acide que nous générons, une partie de notre bicarbonate doit être apportée par l'alimentation. Par exemple, du bicarbonate est présent dans certaines eaux minérales.

Pourquoi une supplémentation en bicarbonate de potassium ?

Plus nous fabriquons d'acide, plus nos besoins en bicarbonate sont importants.

Comme nous le verrons ensuite, les sportifs produisent beaucoup plus d'acide que la moyenne car ils consomment plus de protéines et contractent intensément leurs muscles ce qui engendre de l'acide lactique. De même, une personne au régime génère beaucoup d'acide qu'il faut neutraliser afin d'optimiser la perte de graisse.

Même si une supplémentation en bicarbonate n'est pas indispensable à la vie, elle permet de rester en meilleure santé, d'être plus fort et plus endurant, de construire plus de muscle et de perdre plus de graisse.

Qu'est-ce que le bicarbonate de potassium ?

Le bicarbonate de potassium est un sel, donc le résultat de l'action d'un acide sur une base.

Par exemple, le sel de table est du chlorure de sodium donc de l'acide chlorhydrique qui a réagi avec de la soude. Les sels minéraux interviennent dans l’organisme, comme facteurs régulant la pression osmotique des cellules.

Le potassium, s’oxyde rapidement au contact de l’air pour donner de la potasse il ne peut donc pas exister seul.

Le bicarbonate contient un métal au sein de sa molécule. Il s'agit fréquemment du sodium ce qui donne du bicarbonate de sodium que l'on trouve très couramment.

Une autre forme de bicarbonate est le bicarbonate de potassium. Comme nous le verrons plus bas, il s'agit du type de bicarbonate le plus efficace et le meilleur pour la santé.

Comprendre l'équilibre acido-basique

Mais qu'est-ce que représente cet équilibre entre l'acide et le bicarbonate appelé équilibre acido-basique du sang ?

Comme tous les liquides, notre sang possède un pH (potentiel hydrogène). Le pH mesure l’acidité ou la basicité d’un liquide. Ce pH est :
- Soit acide (si le pH est inférieur à 7),
- Soit neutre (pH = 7),
- Soit alcalin (pH supérieur à 7).

Cette échelle est contre-intuitive, car lorsque l’on parle du pH on aurait tendance à penser que plus le pH est élevé, plus le sang est acide alors qu’en fait, c’est le contraire. Il faut se dire que ce sont les valeurs basses qui sont acides et non l’inverse.

Chez une personne s'alimentant normalement, le sang devrait être légèrement alcalin. Le pH du sang est d'environ 7,4. Avec l'âge, le sang s'acidifie progressivement passant d'un pH de 7,42 à 20 ans à 7,38 à 80 ans. Cet acidification du sang se produit car :
- Le rein (organe éliminant l'acide dans les urines) perd de son efficacité.
- Les réserves corporelles de bicarbonate (élément anti-acide) déclinent.

Evolution du pH sanguin à travers les âges

Les études archéologiques montrent que nos lointains ancêtres possédaient un équilibre acido-basique différent du nôtre. S'ils mangeaient plus d'aliments acides (viandes), ils "l'accompagnaient" de plus de nourriture "anti-acide" (végétaux, racines, fruits, tubercules .... ). Du fait de la prédominance d'aliments "alcalins", leur sang avait un pH assez élevé.

Aujourd'hui, si nous mangeons un peu moins de nourriture acide (fromages, lait, produits laitiers, oeufs, céréales, ...), nous avons beaucoup réduit la part des aliments précurseurs de bicarbonate. Du fait de ce déséquilibre entre aliments acides et aliments alcalins, notre sang est plus acide qu'autrefois.

pH sanguin et santé

Les conséquences d'un sang acide font que :
- La masse musculaire se met à fondre.
- L'ossature se déminéralise.
- La fatigue s'installe.
- Les douleurs articulaires sont exacerbées.
- Les risques de calculs rénaux grimpent en flèche.
- Les problèmes cardiaques se développent.
- Les menaces de diabète augmentent.

Les études médicales révèlent que moins le niveau de bicarbonate sanguin est élevé moins la forme physique est bonne (1). Référence scientifique :
(1) Abramowitz MK. Lower serum bicarbonate and a higher anion gap are associated with lower cardiorespiratory fitness in young adults. Kidney Int. 2012 Feb 1.
A contrario, pour une santé optimale, les médecins recommandent de posséder un sang plus alcalin.

Importance du bicarbonate de potassium pour la santé

Si l'acide est néfaste à la santé, il est légitime de vouloir l'éliminer. Comme il n'est pas possible de réduire la quantité d'acide que nous générons, il faut le neutraliser grâce à un agent alcalin qui va servir de tampon. Le bicarbonate s'avère être le meilleur neutralisant d'acide, capable de rééquilibrer le pH sanguin en notre faveur.

La pratique d'une activité physique, même modérée, augmente la destruction du bicarbonate. Il en résulte une baisse de 12% ; diminution qui n'est pas compensée par une hausse de la production ce qui démontre que les besoins des sportifs en bicarbonate "alimentaire" sont accrus en parallèle avec l'intensité de leurs efforts (2). Référence scientifique :
(2) M R. Changes in acid-base balance during simulated soccer match-play. J Strength Cond Res. 2011 Nov 4. [Epub ahead of print]


Par contre, en 18 jours, la prise quotidienne de 5 à 10g de BICARBONATE de POTASSIUM remonte le pH sanguin de 7,39 à 7,41. Cette alcalinisation du sang a permis d'épargner 400g de masse sèche (muscles + os) (3). Référence scientifique :
(3) Frassetto L. Potassium bicarbonate reduces urinary nitrogen excretion in postmenopausal women. J Clin Endocrinol Metab. 1997 Jan;82(1):254-9.

Acidité et ossature

L'une des fonctions physiologiques des os consiste à stocker des sels minéraux alcalins (essentiellement du carbonate de calcium).

Lorsque le pH s'acidifie, nos os se déminéralisent afin d'exporter ces éléments alcalins dans le sang pour y rétablir l'équilibre acido-basique. Ce phénomène explique en partie la fonte osseuse associée au vieillissement.

Les recherches ont montré que pour préserver sa masse osseuse, les apports en bicarbonate et en potassium doivent être accrus ce qui rend le BICARBONATE de POTASSIUM un excellent candidat pour la protection de nos os (4). Référence scientifique :
(4) Lanham-New SA.The balance of bone health: tipping the scales in favor of potassium-rich, bicarbonate-rich foods. J Nutr. 2008 Jan;138(1):172S-177S.


Impacts des protéines sur l'équilibre acido-basique

Les protéines alimentaires sont constituées d’acides aminés. Dans acide aminé, il y a le terme acide. En conséquence, plus on mange de protéines, plus le sang s'acidifie.

Des chercheurs allemands ont comparé l’équilibre acido-basique d’hommes sédentaires jeunes mangeant 88g de protéines par jour avec celui de bodybuilders du même âge mangeant 128g de protéines par jour.

Le pH urinaire des sédentaires est de 6,12 contre 5,83 chez les bodybuilders prenant 128g de protéines. L’excrétion d’acide augmente de pratiquement 50% ce qui correspond à l’élévation de presque 50% de l’apport de protéines entre les sédentaires et les culturistes. Ainsi, il y a une correspondance directe entre l’apport de protéines et l'acidification.

Protéines et fonction rénale

On accuse souvent les protéines de détruire les reins. Qu’en est-il vraiment ?

Plus vous allez consommer de protéines, plus vos reins devront éliminer d'acide. Ce travail supplémentaire des reins va avoir trois conséquences :
1 - Les reins éliminent l’acide en augmentant leur production d’ammoniac. Pour fabriquer cet ammoniac, le rein a besoin de glutamine. Nos réserves en glutamine vont donc s'en trouver affaiblies. Et si de la glutamine n’est pas présente en quantité suffisante dans le sang, le corps la puisera dans nos muscles en y accélérant le catabolisme.
2 - La hausse du niveau d'ammoniac n'est pas sans conséquence non plus, car cette substance toxique va induire une fatigue généralisée par une sorte d'asphyxie sanguine.
3 - Plus le sang et par conséquent l'urine sont acides, plus les risques de faire des calculs rénaux augmentent.

Ce n'est pas tant les protéines qui sont en cause ; nos lointains ancêtres en mangeaient bien plus que nous ce qui, au fil des millénaires, a façonné notre génétique.

La solution ne passe donc pas par une réduction de nos apports en protéines mais par une augmentation des nutriments agissants comme neutralisants d'acides. L’absence d’éléments alcalins ouvre la porte aux effets délétères de l’acide. L'alimentation est déséquilibrée du fait de carences en agent tampons comme le bicarbonate.

Prévenir les calculs rénaux

Environ 15% des hommes et 8% des femmes souffrent de calculs rénaux, chiffres en constante augmentation.

Outre un facteur génétique, l'alimentation joue un rôle important sur la formation des calculs. Il existe trois principaux facteurs de risques chez les sportifs :
1 - L'apport en protéines est supérieur à la moyenne.
2 - La déshydratation : le fait de ne pas boire assez par rapport à ses besoins augmente la concentration des précurseurs de calculs rénaux.
3 - Une urine acide facilite la cristallisation de l’acide urique, ce qui promeut la formation de calculs.

Les études médicales ont montré que la supplémentation régulière en BICARBONATE de POTASSIUM constituait un excellent moyen de réduire la formation de calculs, car cet agent tampon dissout les molécules constituantes avant même qu'elles ne se cristallisent (5). Référence scientifique :
(5) Trinchieri A. Dissolution of radiolucent renal stones by oral alkalinization with potassium citrate/potassium bicarbonate. Arch Ital Urol Androl. 2009 Sep;81(3):188-91.


La supplémentation en BICARBONATE de POTASSIUM doit s'effectuer proportionnellement aux quantités de protéines absorbées, pas seulement pour en minimiser l'impact sur les reins, mais aussi et surtout pour en optimiser l'action anabolique.

Références scientifiques

(1) Abramowitz MK. Lower serum bicarbonate and a higher anion gap are associated with lower cardiorespiratory fitness in young adults. Kidney Int. 2012 Feb 1.
(2) M R. Changes in acid-base balance during simulated soccer match-play. J Strength Cond Res. 2011 Nov 4. [Epub ahead of print]
(3) Frassetto L. Potassium bicarbonate reduces urinary nitrogen excretion in postmenopausal women. J Clin Endocrinol Metab. 1997 Jan;82(1):254-9.
(4) Lanham-New SA.The balance of bone health: tipping the scales in favor of potassium-rich, bicarbonate-rich foods. J Nutr. 2008 Jan;138(1):172S-177S.
(5) Trinchieri A. Dissolution of radiolucent renal stones by oral alkalinization with potassium citrate/potassium bicarbonate. Arch Ital Urol Androl. 2009 Sep;81(3):188-91.

IMPORTANCE DE L'ÉQUILIBRE ACIDO-BASIQUE.
POUR LA CROISSANCE MUSCULAIRE

Acide et croissance musculaire

Les recherches scientifiques montrent clairement qu’un sang acide va produire des effets très négatifs sur l’anabolisme. L’une des explications est la génération d’acide issu des acides aminés.

En tube à essai, une cellule musculaire plongée dans un environnement neutre plutôt qu'alcalin (pH 7,1 au lieu de 7,5) voit :
- Son rythme de synthèse des protéines (anabolisme) se réduire de 14%.
- Sa taille se réduire de 7% en 28 heures.

Donc, même une variation minime du pH provoque des effets négatifs importants sur le muscle.

Chez l'animal, une acidose (on force le sang à devenir acide) réduit la vitesse de synthèse des protéines musculaires de 28% en 24 heures. Seules les protéines du muscle sont touchées, car le rythme d’anabolisme hépatique et celui des muscles lisses (intestins) ne sont pas affectés.

Chez des hommes en bonne santé, une acidose de 7 jours multiplie par 6 le catabolisme des protéines. Le niveau sanguin d’IGF-1 (une hormone anabolisante) s’abaisse de plus de 25%. La concentration des hormones thyroïdiennes (hormones qui font perdre de la graisse) chute de 13%.

Glutamine, bicarbonate et pH

La glutamine est le plus connu des précurseurs du bicarbonate. Cet acide aminé semi-essentiel est métabolisé en bicarbonate par nos reins, surtout en cas d’acidose (baisse du pH).

Cela veut dire que notre glutamine, en particulier la glutamine musculaire, est utilisée lorsque le pH diminue afin de combattre l'acide. C’est pour cette raison que le catabolisme de la glutamine s’accélère lorsque le sang est acide.

Les recherches humaines ont montré que la prise de 2g de L-glutamine augmentait la production de bicarbonate de 20% après 90 mn et la capacité des reins à éliminer l’acide sanguin de 10%. Il en résulte un quadruplement de la sécrétion de l’hormone de croissance.

La prise directe de BICARBONATE de POTASSIUM épargne donc notre glutamine et donc nos muscles.

Impacts du pH sur la force et la performance

Un sang acide détériore la performance physique.

On ressent cet acide par une brûlure musculaire induite par la génération d'acide lactique durant la contraction musculaire intense.

Qu'est-ce que l'acide lactique ?

L'acide lactique est un acide produit dans les muscles durant l'effort. Plus celui-ci est intense, plus les muscles produisent d’acide lactique ce qui les asphyxie et donc leur fait perdre de la force : c'est la fatigue musculaire.

Notre ennemi dans l’acide lactique, c'est l'acide, pas la partie lactate. C'est l'acide qui diminue la force des muscles alors que la partie lactate, elle, fournit de l'énergie ce qui accroît l'endurance.

Quand le bicarbonate rencontre de l'acide lactique dans le sang, il le neutralise et la production de lactate augmente. La performance s'améliore, car la fatigue musculaire sera moindre grâce à une stabilisation du pH.

Les recherches montrent que plus la hausse de bicarbonate dans le sang est élevée suite à une supplémentation, plus la performance progresse (1). Référence scientifique :
(1) Carr AJ. Effects of acute alkalosis and acidosis on performance: a meta-analysis. Sports Med. 2011 Oct 1;41(10):801-14.


Quatre-vingt-dix minutes avant une série de cuisses sur une machine de musculation, des hommes ont reçu 300mg de bicarbonate par kg de poids de corps ; leur force a augmenté de 8% et leur intensité d'effort de 6,5%.

La performance intense aussi bien que l'endurance peuvent être améliorées grâce aux régulateurs de pH.

Comment l'équilibre acido-basique se dégrade t-il au régime ?

Les problèmes de régulation du pH sont d'autant plus importants que vous avez du poids à perdre. En effet, le sang d'une personne en surpoids est naturellement plus acide que celui d'une personne ayant un poids "normal".

Un sang acide protège la masse grasse alors qu’un environnement alcalin favorise la perte de graisse. Le problème est que la restriction calorique abaisse mécaniquement le pH sanguin. En effet, la carence en énergie provoque une mobilisation des graisses du tissu adipeux sous forme d’acides gras qui se promènent dans le sang. Mais ils ne sont pas les seuls à acidifier le sang.

Lors d'un régime, le sang s'acidifie du fait de plusieurs bouleversements :
- La sortie massive d'acides (gras) du tissu adipeux.
- Les régimes hyperprotéinés, s'ils sont les plus efficaces, génèrent de l'acide dans le sang.
- Le catabolisme musculaire s'intensifie, générant l'arrivée d'encore plus d'acides aminés.
- La réduction de l'apport en glucides accentue ces phénomènes.
- Le niveau de bicarbonate diminue.
- La pratique du cardio ou de la musculation pour augmenter les dépenses caloriques produit de l'acide lactique.

On trouve au travers de ces phénomènes de baisse du pH un mécanisme de régulation d'auto-contrôle du régime. La restriction calorique augmente l'acidité du sang, acides qui réduisent à leur tour l’efficacité du régime.

Conséquences de l'acidification du sang au régime

La modification de l'équilibre acido-basique du sang par le régime est un effet secondaire regrettable de la restriction énergétique. En effet, dans un environnement acide :
- L'élimination des graisses est ralentie.
- La fonte musculaire et osseuse est favorisée.
- Les dépenses caloriques sont réduites alors qu'elles sont augmentées lorsque le sang est alcalin.
- La production des hormones thyroïdiennes (hormones qui brûlent les graisses) se réduit.
- Le niveau d'hormones coupe-faim, comme la leptine, diminue.

La perte de poids n'est pas forcément entravée, mais elle provient plus de la fonte musculaire que du tissu adipeux.

Le bicarbonate est encore plus important durant un régime

Si notre alimentation tend à être déficiente en précurseurs de bicarbonate, c'est encore pire au régime, car la restriction calorique réduit le niveau de bicarbonate corporel alors que nos besoins sont grandissants.

Afin d'optimiser la perte de graisse, il important de neutraliser ce surplus d'acide grâce à l'utilisation régulière de bicarbonate de potassium.

Comment agit le bicarbonate au régime ?

Le bicarbonate neutralise l'acide et rééquilibre le pH sanguin, ce qui produit 3 effets favorables à la perte de gras.

1 - Le BICARBONATE de POTASSIUM accélérant la mobilisation des graisses, un environnement plus alcalin stimule la production des hormones favorables à la perte de graisse. La prise orale de 2,5g de bicarbonate 3 fois par jour augmente de 15% la sécrétion naturelle d'hormone de croissance (une hormone anabolisante qui fait perdre du gras).

2 - Le BICARBONATE de POTASSIUM augmente l'utilisation des graisses comme source d'énergie ainsi que les dépenses caloriques. Chez des hommes et des femmes, la prise unique de 160mg de bicarbonate par kilo de poids de corps augmente le gaspillage calorique de 10% et l'oxydation des graisses de 18% pendant 3 heures.

3 - Le BICARBONATE de POTASSIUM inhibe le catabolisme musculaire et osseux. Le simple fait de remonter le pH sanguin induit une redistribution de la masse maigre au détriment de la masse grasse. Chez des personnes en période de jeûne, la prise de 12g de bicarbonate épargne 1 kg de muscle en 15 jours.

Durant 3 semaines, des hommes et des femmes ont suivi un régime n'apportant que 400 calories par jour. La première semaine, certains ont reçu de 4 à 6g de BICARBONATE de POTASSIUM, les autres un placebo.
- Sous placebo, le sang s’est acidifié ; le pH est tombé de 7,42 à 7,38.
- Le niveau sanguin de bicarbonate a baissé de 8,5%.
- Ces altérations ont été abolies par le bicarbonate. Il en est résulté une perte inférieure de calcium, de potassium et de protéines musculaires.
- La fonte musculaire a été divisée par deux.

Au lieu de détruire son muscle, le corps a puisé plus d'énergie dans le tissu adipeux, augmentant ainsi l'efficacité du régime tout en réduisant l'incidence des effets secondaires.

COMMENT CHOISIR SON BICARBONATE ?

Tous les bicarbonates ne se valent pas

Il existe deux grandes catégories de bicarbonate :

1 - Le bicarbonate de sodium qui sert de poudre à récurer ou à faire lever les gâteaux, par exemple.

Le problème de ce bicarbonate est sa richesse en sodium ce qui n'est pas idéal pour la santé, car nous consommons déjà trop de sel ce qui provoque des problèmes cardiaques et de la rétention d'eau.

2 - Le BICARBONATE de POTASSIUM ne contient évidemment pas de sodium. Il est ainsi bien meilleur pour la santé, car nous ne consommons pas assez de potassium dans l'alimentation.

Le BICARBONATE de POTASSIUM contient donc deux suppléments en un : le bicarbonate d'un côté et le potassium de l'autre.

Comprendre l'antagonisme sodium/potassium

Le sodium et le potassium sont deux minéraux essentiels à la vie.

Longtemps, nos ancêtres ont consommé beaucoup de potassium, en particulier grâce aux plantes et aux racines qu'ils mangeaient en abondance. Il était plus difficile d'assurer leur apport en sodium. Durant des centaines d'années, l'homme a dû se battre pour garantir son apport en ce minéral vital pour lui, comme aujourd'hui on se bat pour le pétrole.

Cette rareté du sodium dans les aliments explique que l'homme ait développé une appétence particulière pour ce sel. Aujourd'hui, les industriels l'ont bien compris : ils abusent de sel dans tous les aliments cuisinés afin de donner bon goût, pour pas cher, à des aliments qui nous paraîtraient fades autrement. Souvent, ils retirent même le potassium. Nos mécanismes de survie se retournent donc contre nous puisque nous consommons aujourd'hui bien trop de sodium.

Comme nos apports en végétaux riches en potassium se sont écroulés, l'équilibre sodium/potassium s'est profondément détérioré ce qui explique l'explosion des maladies cardio-vasculaires. En effet, le sodium induit de l'hypertension en entravant la circulation sanguine. Le potassium contrecarre ces problèmes cardio-vasculaires en facilitant la circulation.

Ceci explique que l'excès de sodium augmente de 20% les risques de mortalité alors qu'un apport élevé en potassium les réduit d'autant. Mais le plus dévastateur est l'effet combiné des deux, c'est-à-dire un excès de sodium cumulé avec un manque de potassium. Plus le déséquilibre entre l'apport en sodium et celui en potassium est important, plus on risque de mourir prématurément, d'un incident cardio-vasculaire (2). Référence scientifique :
(2) Quanhe Yang. Sodium and Potassium Intake and Mortality Among US Adults. Prospective Data From the Third National Health and Nutrition Examination Survey. Arch Intern Med. 2011;171(13):1183-1191

Autres méfaits de l'excès de sodium

Plus nous consommons de sodium (sel de table), plus notre corps élimine son potassium, son calcium et son magnésium. Au contraire, une alimentation riche en potassium, surtout lors d'un régime, contribue à préserver la masse osseuse en réduisant les pertes excessives en calcium.

En ce qui concerne l'équilibre acido-basique, une alimentation trop salée est néfaste entraînant une élimination du bicarbonate et des citrates urinaires ce qui augmente les risques de calculs rénaux.

Optez pour le bicarbonate de potassium

Il serait néfaste à la santé de rajouter une dose élevée de sodium en se supplémentant en bicarbonate de sodium. Etre plus fort et plus endurant est une bonne chose grâce au bicarbonate, mais détériorer son système cardio-vasculaire et faire de la rétention d'eau ce qui rend gonflé et bouffi, non merci !

De même, attention à la plupart des eaux minérales riches en bicarbonate, car elles renferment du bicarbonate de sodium et non du bicarbonate de potassium.

Or, par ailleurs, nous l’avons évoqué, nous sommes loin de consommer assez de potassium. Son apport régulier favorise la santé du système cardio-vasculaire en luttant contre l'hypertension et la rétention d'eau. Ainsi, le BICARBONATE de POTASSIUM s'avère un bien meilleur choix pour sa supplémentation.

Au régime également, le BICARBONATE de POTASSIUM est supérieur au bicarbonate de sodium, car le sodium accroît l'appétit et la rétention d'eau.

Références scientifiques

(1) Carr AJ. Effects of acute alkalosis and acidosis on performance: a meta-analysis. Sports Med. 2011 Oct 1;41(10):801-14.
(2) Quanhe Yang. Sodium and Potassium Intake and Mortality Among US Adults. Prospective Data From the Third National Health and Nutrition Examination Survey. Arch Intern Med. 2011;171(13):1183-1191

COMPOSITION NUTRITIONNELLE

6 g 100 g
Protides 0 g0 g
Glucides 0 g0 g
Lipides 0 g0 g
Valeur 0 kcal0 kcal
Calorique 0 kj0 kj
Potassium 2,31 g38,96 g
6 doseurs contiennent
6 g de Bicarbonate de Potassium.

Ingrédients BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle
Bicarbonate de potassium alimentaire.

COMMENT UTILISER LE BICARBONATE DE POTASSIUM NUTRIMUSCLE

Les besoins de base pour la santé

Il est estimé que 6g de bicarbonate sont nécessaires pour neutraliser l'acide que nous produisons quotidiennement.

Si le sang s'acidifie avec l'âge, c'est que nous ne fabriquons pas cette quantité de bicarbonate. D'où l'utilité de la supplémentation !

Les besoins supplémentaires des sportifs

En moyenne, dans les études, les médecins utilisent environ 0,3 gramme de bicarbonate par kilo de poids de corps. Ceci revient à utiliser 24g pour un athlète de 80 kg.

De ces besoins, nous en déduisons une fourchette basse de 6g et une fourchette haute de 24g par jour.

Comment débuter son utilisation du bicarbonate de potassium ?

Le BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle n'est pas un supplément comme les autres. Si vous l'utilisez mal il ne produira que peu de bénéfices et beaucoup d'effets secondaires.

Au contraire, en l'utilisant convenablement, vous n'aurez pas d'effets secondaires et vous optimiserez ses bienfaits.

Comprendre la logique du bicarbonate de potassium

La toute première utilisation du bicarbonate est délicate. Chimiquement lorsque l'on place du bicarbonate dans de l'acide, du C02 va s'échapper. Ceci, à tel point qu'en grosses doses le bicarbonate peut se transformer en mini bombe.

C'est ce que les enfants font lorsqu'ils mélangent le bicarbonate à du soda (acide à cause de la gazéification). La fabrication brusque de CO2 induite par le mélange transforme la bouteille en un geyser impressionnant.

Evidemment, on ne veut pas qu'un tel phénomène se produise dans son estomac ce qui induirait rapidement un gonflement désagréable et des éructations ; en d'autres termes, des effets secondaires induits par la destruction du bicarbonate ingéré. Ceci est triplement négatif, car vous auriez des effets négatifs, pas d'effets positifs et vous auriez gaspillé votre argent.

C'est pourtant ce qui risque d'arriver si vous introduisez le BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle dans l'estomac alors que celui-ci est très acide. Du fait de l'effervescence créée, l'estomac gonfle. Le CO2 s'échappe comme il peut, générant des bruits peu élégants.

Avant de prendre le BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle il faut faire remonter le pH de l'estomac en buvant de l'eau. Comme nous le verrons plus bas, il ne faut pas prendre de protéines avec le BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle car les protéines provoquent une baisse de pH dans l'estomac. Au contraire, le fait de boire va temporairement remonter le pH et très peu de bicarbonate se transformera en CO2.

Suivez le guide

Si vous éructez après avoir pris le BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle cela signifie que vous n'avez pas assez remonté le pH de votre estomac ou que vous avez bu trop de BICARBONATE de POTASSIUM d'un coup.

Ce guidage grâce aux éructations permet de réguler très finement votre prise. Au contraire, si rien ne se passe ou que seules s'échappent de micro-éructations, c'est que tout va bien !

Débutez modestement

Plus bas dans le système digestif, le bicarbonate de potassium peut entraîner des ballonnements intestinaux, flatulences, diarrhées, ... Ceci signifie que vous avez débuté avec une dose trop élevée.

En effet, dans l'intestin, le bicarbonate va changer le pH environnant, ce à quoi le microbiote intestinal n'est pas habitué. Heureusement, il va s'adapter rapidement et ensuite, le bicarbonate traversera l'intestin sans encombre, même à haute dose.

Attention à l'introduction du potassium

Même si nous ne consommons pas assez de potassium, notre corps s'est habitué à cette carence. Une arrivée trop rapide d'une quantité importante de potassium va troubler l'équilibre, déjà précaire en électrolytes. Il peut s'en suivre une arythmie cardiaque.

Ceci est une raison de plus pour monter très graduellement les dosages de BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle, en partant bas et en grimpant progressivement.

Quel dosage pour débuter ?

Débutez avec 500 mg de BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle pour votre baptême du feu. Evidemment, à cette dose, ne vous attendez pas à battre immédiatement vos records sous la barre de musculation. L'objectif est de préparer le corps à recevoir le BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle et de vous apprendre à l'utiliser.

Si tout c'est bien passé, le lendemain, vous pouvez doubler les dosages soit 1 g de BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle Si tout se passe bien, augmentez ainsi de 500 mg par jour.

Si vous finissez par ressentir des problèmes digestifs, diminuez la dose au niveau qui ne vous posait pas de problème et restez à ce niveau quelques jours avant de repartir à la hausse.

Quel dosage atteindre ?

Suivant ses objectifs, il apparaît que les dosages puissent s'étaler de 6 à 20 grammes par jour. Il ne nous paraît pas utile d'aller au-delà de ces 20 grammes s'ils sont utilisés régulièrement. N'oubliez pas de monter à ces dosages de manière graduelle, car tenter d'y arriver du jour au lendemain reviendrait à débuter au développé couché en mettant 200 kg sur la barre.

A moins de suivre un régime très restrictif, il n'est pas utile de copier les forts dosages des études que nous avons mentionnées. Ceux-ci sont souvent très élevés car la prise ne s'est faite qu'une seule fois pour les besoins de l'étude.

Gélules ou poudre de BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle ?

Les gélules de BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle évitent de ressentir le goût du BICARBONATE de POTASSIUM qui n'est pas très plaisant.

En contrepartie, elles sont plus coûteuses que la poudre. Les gélules sont donc viables pour des doses modérées. Pour les doses les plus fortes, il sera plus économique d’opter pour le BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle en poudre.

Attention le BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle est très dense !

Le BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle tend à être plus dense que beaucoup de bicarbonates vendus pour la vinification.

Ceci signifie qu'à quantité égale (une cuillère, par exemple), il y a plus de produit actif dans le BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle que dans les autres. Il en faut donc moins pour avoir les mêmes effets bénéfiques. Il est donc judicieux de revoir ses dosages visuels à la baisse d'environ 1/3 pour prendre une quantité identique à celle de votre ancien bicarbonate.

Comment prendre le BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle ?

En ce qui concerne la prise, plusieurs stratégies sont possibles. Ce qui est judicieux d'éviter, c'est de prendre la totalité tout d'un coup ou sur une très courte période.

Afin de réduire l'incidence des effets secondaires du bicarbonate, il faut l'utiliser avec beaucoup d'eau. Ceci permet au bicarbonate d'arriver dans un estomac moins acide.

Evitez de boire cette eau avec des aliments riches en protéines. Dans le doute, buvez-la entre les repas, en doses fractionnées tout au long de la journée.
Note : il est possible de cuisiner avec le BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle plutôt que d'utiliser le classique bicarbonate de sodium pour faire lever les gâteaux ou le pain, ... Mais le bicarbonate sera détruit ; il ne restera que le potassium ce qui est un avantage sur le bicarbonate de sodium qui ne laisse, lui, que du sodium.

Stratégie 1 : Tout au long de la journée

Le matin, préparez une bouteille d'eau en y mettant le BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle de la journée. Mettez du Sucralose afin de masquer le goût du bicarbonate. Si vous y mettez du jus de fruit, attention que ce dernier ne contienne pas d'acide. Si le mélange bicarbonate - jus de fruit se met à mousser, c'est qu'il y avait de l'acide et que vous avez détruit une partie du bicarbonate.

Entre vos repas et vos collations protéinées, dès qu'il n'y a plus de protéinées dans l’estomac, buvez de petites gorgées tout au long de la journée.

Comment sait-on que la protéine n'est plus dans l'estomac ?

Simplement par expérience ! Avec l'usage du bicarbonate, les éructations témoignent du fait que de la protéine est encore dans l'estomac. Si rien ne se passe, c'est que la protéine est déjà partie. Ainsi, vous pourrez vous faire une idée très précise de votre propre timing de la digestion de la protéine.

Gardez à l'esprit que la whey et le Peptopro quittent rapidement l'estomac. Les Protéines Totales, elles, y restent plus longtemps. Donc, toutes les protéines ne suivent pas un timing similaire.

Stratégie 2 : Pendant l'entraînement

Dans votre bouteille d'entraînement, placez le BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle avec (en option) du Dextrose ou avec de la Maltodextrine + du Sucralose. Buvez la solution par petites gorgées tout au long de votre entraînement.

Si vous prenez de la protéines au milieu de votre entraînement, aménagez une petite fenêtre de 15 minutes. Le BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle quitte très vite l'estomac ce qui permet de prendre la protéines peu de temps après votre dernière gorgée de bicarbonate.

Attendez ensuite au moins 10 minutes après la prise de la whey pour reprendre le bicarbonate de potassium.

Utilisez la technique d'évaluation grâce à l'éructation que nous avons décrite pour savoir si la protéine a bien quitté l'estomac.

Les bons mélanges avec le BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle

Le BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle peut être combiné sans problème avec les suppléments suivants :
1 - Les glucides comme la Maltodextrine, le Dextrose, le Waxy Maize ou les Nutri-Fibres
2 - Vous pourriez en prendre avec avoine bio ou orge bio en flocons ou en poudre, mais le mélange risque de ne pas avoir un très bon goût. Par contre, le BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle pourra être utilisé avant ou après les céréales, à condition que ces dernières ne soient pas mélangées dans du lait ou avec une protéines.
3 - Le Sucralose : cet édulcorant pourra masquer le goût salé du bicarbonate sans en entraver son efficacité.
4 - La créatine : elle peut être mélangée sans problème. D'ailleurs, les vendeurs qui mélangent la créatine avec une base la vendent une fortune alors que la combinaison n'a rien de révolutionnaire.

Les mauvais mélanges avec le BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle

Evitez de prendre le BICARBONATE de POTASSIUM Nutrimuscle avec :
1 - Des protéines. Dans le doute, utilisez-le entre les repas, en doses fractionnées tout au long de la journée.
2 - La Carnitine : elle est acide.
3 - Les BCAA et L-Leucine : vous pouvez à la rigueur essayer, mais nous le déconseillons, car cela tend à provoquer des lourdeurs d'estomac.
4 - Le Peptopro, les acides aminés ou les peptides.
5 - Le Peptan.

LES ÉTUDES SCIENTIFIQUES ASSOCIÉES