Attention, si vous avez désactivé les cookies, il vous sera impossible de commander !
Nutrimuscle : Mobile & Tablette
29 / 01 / 2014 48 vote 4/5

Optimisez votre anabolisme nocturne

Optimisez votre anabolisme musculaire
Images articles Nutrimuscle
La nuit, nos muscles et notre système nerveux sont censés récupérer des efforts de la journée, fournis à la salle de musculation ou à l'entraînement.

Si la relaxation permet au système nerveux de se régénérer la qualité de la récupération musculaire dépend, elle, en grande partie, de l’apport nutritionnel.

Rythme de l'anabolisme nocturne
Images articles Nutrimuscle
En restant longtemps sans manger, le niveau des acides aminés dans le sang va s'effondrer progressivement au cours de la nuit. Comme la vitesse de synthèse des protéines musculaires (anabolisme) ainsi que leur vitesse de dégradation (catabolisme) sont directement liées au niveau d'acides aminés sanguins, la nuit ne s'avère, bien souvent, pas aussi réparatrice qu'on ne le pense.

Au fil de la nuit, plus le niveau d'acides aminés sanguin diminue plus la puissance de l'anabolisme va s'écrouler. Au contraire, devant le manque d'acides aminés dans le sang, le corps se met à en puiser dans les muscles, accélérant ainsi le catabolisme.

Il n'y a donc pas de miracle : pas d'acides aminés dans le sang = pas d'anabolisme et beaucoup de catabolisme. Ceci, toutes les études médicales le montrent !

Par exemple, chez des hommes et des femmes âgés de 20 à 41 ans, un jeûne nocturne de 12 heures se traduit par un catabolisme net des muscles (1). Référence scientifique :
(1) Levenhagen DK. Postexercise nutrient intake timing in humans is critical to recovery of leg glucose and protein homeostasis. Am J Physiol Endocrinol Metab. 2001 Jun;280(6):E982-93.
En fin de nuit, la vitesse du catabolisme musculaire est deux fois plus rapide que celle de l'anabolisme : ça n'est pas comme cela que l'on prend du muscle.

Cette situation, anaboliquement catastrophique, explique pourquoi le simple fait de manger des protéines le matin multiplie presque par 3 l'ampleur de l'anabolisme (1). Référence scientifique :
(1) Levenhagen DK. Postexercise nutrient intake timing in humans is critical to recovery of leg glucose and protein homeostasis. Am J Physiol Endocrinol Metab. 2001 Jun;280(6):E982-93.
La balance azotée, nette, des muscles redevient positive puisque l'anabolisme surpasse, alors, le catabolisme.

Transformer le catabolisme en anabolisme
Images articles Nutrimuscle
Il existe un moyen simple de remplacer ce catabolisme nocturne par un anabolisme puissant : manger des protéines à action lente avant d'aller se coucher. C'est ce renversement qu'illustre parfaitement une nouvelle étude scientifique.

Des hommes jeunes ayant effectué une séance de musculation de 60 minutes vers 20 heures ont tous reçu, juste après celle-ci, 20g de protéines + 60g de glucides (2). Référence scientifique :
(2) Peter T. Protein Ingestion Prior To Sleep Improves Post-Exercise Overnight Recovery. Medicine & Science in Sports & Exercise: POST ACCEPTANCE, 9 February 2012 Res.
Ensuite, deux groupes ont été constitués. Vers 23 heures, juste avant d'aller dormir, un premier groupe a reçu une boisson contenant 40g de caséine (une protéine à digestion lente et donc à action prolongée). Un autre groupe a reçu cette même boisson mais sans la caséine.

Sans les protéines, le niveau des acides aminés sanguins a chuté au cours de la nuit. Avec la caséine, au lieu de diminuer, le niveau d'acides aminés s'est progressivement accru. Il est resté élevé tout au long de la nuit.

Grâce à la caséine, la vitesse de synthèse des protéines est restée 26% plus élevée que sous placebo. Avec la caséine, le catabolisme a été endigué alors qu'il s’est accéléré avec le placebo. La balance entre l'anabolisme et le catabolisme reste donc positive avec la caséine alors qu'elle est très négative sous placebo.

Le gain de masse maigre net a atteint 61 mol par kilo durant la période avec la caséine contre une perte de 11 mol par kilo avec le placebo. Nous retrouvons donc les phénomènes catabolisants dont nous avons parlé précédemment lorsque l'on ne mange pas de protéines avant d'aller dormir.

Si l'on regarde ce qui se passe plus spécifiquement dans les muscles, la différence d'anabolisme est de 22% supérieure avec la caséine qu’en son absence.

Conclusion
Images articles Nutrimuscle
Il paraît évident que si l'on veut obtenir de la croissance musculaire, il faut prendre des protéines particulièrement avant d'aller se coucher, car ce n'est pas en ne mangeant rien que l'on va pouvoir se développer. Si cela va sans dire, cela va encore mieux en le disant !

Références scientifiques
Images articles Nutrimuscle
(1) Levenhagen DK. Postexercise nutrient intake timing in humans is critical to recovery of leg glucose and protein homeostasis. Am J Physiol Endocrinol Metab. 2001 Jun;280(6):E982-93.
(2) Peter T. Protein Ingestion Prior To Sleep Improves Post-Exercise Overnight Recovery. Medicine & Science in Sports & Exercise: POST ACCEPTANCE, 9 February 2012 Res.

Noter cet article



Vous avez aimé cet article ?
Sélectionnez une note de 1 à 5 pour valider cette note.
La note que vous attribuez à un article est confidentielle.

Produits associées

Catégories associées