⛔️ Nous ne vendons pas ce que nous ne consommons pas ⛔️

Yves Boirie : tout savoir sur son étude

  • Boirie
  • protéine

Nous vous présentons Yves Boirie et son étude datant de 1997. Voici tous les détails afin de mieux comprendre.

Yves Boirie : un peu d'histoire

C'est en 1997 qu'une étude française réalisée par Yves Boirie a révolutionné l'usage des protéines (1)

Jusque-là, les vendeurs de whey se bagarraient avec les vendeurs de caséine afin de savoir laquelle de ces deux protéines était la meilleure.

L'étude d'Yves Boirie a montré, pour la première fois, qu'il ne fallait pas opposer ces deux protéines, car leurs effets étaient différents et complémentaires. Ces conclusions ont été largement reprises par les vendeurs de protéines. Les guerres de la whey contre la caséine et réciproquement ont cessé.

Tous les marchands de suppléments se sont mis à vendre les deux types de protéines au lieu de ne se spécialiser que dans l’un ou l’autre, comme ils le faisaient auparavant.

Quelles protéines Yves Boirie a t-il utilisées ?

Lorsque l'on fait référence à l'étude d'Yves Boirie, on parle de whey et de caséine sans trop se demander, parmi toutes les sortes de whey et les nombreuses caséines, lesquelles ont été utilisées ?

La réponse à cette question est cruciale et pourtant peu abordée.

Pour ses recherches, le premier souci d'Yves Boirie était d'incorporer un traceur radioactif au sein même de la protéine afin de pouvoir suivre son assimilation une fois celle-ci absorbée par une personne.

Pour ce faire, il a donné directement de la leucine radioactive à une vache. Il a ensuite récupéré le lait et l'a filtré lui-même. Il n'a donc pas utilisé n'importe quelle protéine, en particulier celles récupérées dans les poubelles des fromageries (cheese whey).

Il n'a utilisé que de la protéine native (aussi appelée bio-active) de deux types :

Les conclusions de ses études ne s'appliquent donc pas aux protéines de mauvaise qualité telles les :

  • Whey commerciales issues des fromageries (pleines d'acides aminés dégradés en GlycoMacroPeptides lors de la fabrication du fromage : cheese whey) ;
  • Caséinates de calcium (peu chers, mais très peu digestes) ;
  • Caséines ou protéines totales obtenues par co-précipitation plutôt que par filtration.

(Note : Nutrimuscle ne vend que des protéines 100 % natives en particulier en ce qui concerne les whey. La protéine totale Nutrimuscle est filtrée comme celle d'Yves Boirie).

Les conclusions réelles de l'étude d'Yves Boirie

Face à un concentré de whey native, nous pouvons nous attendre à ce qu'un isolat de whey native soit absorbé un peu plus rapidement. L'isolat est donc probablement un peu plus anabolique qu'un concentré.

Face à une caséine micellaire native, la protéine totale, qui contient aussi 20 % de whey (contre zéro dans celle d'Yves Boirie), va donc être absorbée plus rapidement. On peut raisonnablement s'attendre, pour elle, à une vitesse 20 % supérieure, ce qui se traduit par une protéine un peu plus anabolique. Par contre, sa durée d'action va parallèlement se réduire de 20 % c'est-à-dire d'environ 2 heures de moins, soit 5 heures contre 7 pour la caséine sans whey.

La limite de l'étude d'Yves Boirie est qu'elle s'applique à des personnes qui ne font pas de sport. Lorsque l'on prend la protéine après l'entraînement et en fonction des ingrédients de son shaker (rajout de glucides ou non), on sait que la vitesse d'absorption subira des variations.

Références scientifiques

(1) Boirie Y. Slow and fast dietary proteins differently modulate postprandial protein accretion. Proc Natl Acad Sci U S A. 1997 Dec 23;94(26):14930-5.

(2) Boirie Y. Production of large amounts of [13C]leucine-enriched milk proteins by lactating cows. J Nutr. 1995 Jan;125(1):92-8.

Rédigé le 24/03/2020 par Nutrimuscle Conseil
Livraison gratuite
en France, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas et Allemagne.
0% additif
0% excipient
100% matières premières
de qualité
Conçu en France
& fabriqué en Belgique
Transparence
Fournisseurs
et études consultables