⛔️ Nous ne vendons pas ce que nous ne consommons pas ⛔️

Pourquoi certains ne digèrent pas leurs protéines en poudre ?

Certaines personnes ne digèrent pas les protéines en poudre. Pour quelles raisons ? Qu'est-ce que le syndrome de dumping ? Pourquoi le syndrome de dumping peut-il être lié à certains compléments alimentaires ? Nous répondons à toutes vos questions.

Comprendre le syndrome de dumping pour mieux utiliser ses compléments alimentaires

Vous est-il déjà arrivé de prendre un complément alimentaire pour vous retrouver quelques minutes plus tard sur les toilettes en ayant l'impression de déjà l’expulser sous forme liquide ?

Est-ce signe d'une allergie au lactose, au lait, au gluten... ?

Non, il s'agit bien souvent d'un simple syndrome de dumping qui n'a rien de pathologique. Le syndrome de dumping témoigne uniquement du fait que vous n'utilisez pas le complément de la manière qui convient à votre organisme.

Qu'est-ce que le syndrome de dumping ?

En anglais, il s'agit d'un jeu de mots, car "to dump" veut à la fois dire déverser, décharger tout en étant une expression d'argot qui signifie que l'on va aux toilettes. On retrouve cette dualité d'effets dans ce syndrome, qui résulte d'un passage trop rapide des aliments dans l'estomac, qui se retrouvent ainsi mal digérés dans le petit intestin.

En conséquence, de grandes quantités de liquide vont immédiatement s'accumuler dans l'intestin. Une distension excessive de la paroi abdominale explique que l'on puisse avoir mal "au ventre". Le sang va lui aussi arriver de façon massive, ce qui peut expliquer une rapide faiblesse et une frilosité par manque de sang dans le reste du corps.

Résultats, on expulse tout ce qu'on peut par les voies naturelles (nausée ou diarrhée). Plus tard, on peut ressentir les symptômes d'une hypoglycémie.

Le syndrome de dumping n'est pas pathologique

Contrairement à ce que les professionnels de la peur qui habitent internet voudraient vous faire croire, si le syndrome de dumping peut sembler impressionnant quand il arrive, il ne témoigne en rien d'une pathologie quand il est dû à des compléments alimentaires. Il signifie simplement que vous n'utilisez pas convenablement vos suppléments ou que vous utilisez des compléments qui ne conviennent pas à votre métabolisme.

Les médecins connaissent très bien ce syndrome de dumping, car il est fréquent chez les personnes qui se sont fait opérer de l'estomac, et chez qui ce dernier remplit mal ses fonctions digestives.

Ne pas confondre syndrome de dumping avec intolérance

Par simple ignorance de la physiologie humaine, on attribue trop facilement les conséquences du syndrome de dumping (diarrhée, mal au ventre en particulier) à des intolérances à la mode : lactose, lait, gluten... Il s'agit d'un mauvais diagnostic que l'on met en avant par facilité.

Mais ne pas bien comprendre votre propre physiologie digestive ne pourra que retarder vos progrès en tant que sportif.

Pourquoi le syndrome de dumping peut-il être lié à certains compléments alimentaires ?

Il n'y a qu'une certaine classe de compléments qui est susceptible d'engendrer un syndrome de dumping : ce sont ceux qui ont été formulés pour être digérés extrêmement rapidement afin d'optimiser directement ou indirectement l'anabolisme musculaire.

Parmi ces compléments directement anaboliques, on trouve dans l'ordre d'occurrence :

Parmi les compléments indirectement anaboliques, on trouve :

La cause n°1 du syndrome de dumping : le mauvais usage d'un complément alimentaire

Si l'on vous confie une formule 1 et que vous essayez d'atteindre immédiatement sa vitesse maximale, il est probable que vous ayez un accident bien avant d'atteindre toute la puissance de la voiture. Il en est de même avec les compléments alimentaires anaboliques que nous avons cités.

Le comportement qu'il faut absolument éviter, c'est de se dire " Tiens, le Peptopro, c'est bien, je vais commencer par en prendre une méga-dose pour devenir énorme !" Au lieu de débuter avec la dose maximale, il faut toujours commencer bas et monter très progressivement.

Le fait de suivre cette règle de bon sens permet d'éviter la grande majorité des problèmes liés au syndrome de dumping.

Vos amis : le gras et les fibres

Certains spécialistes des compléments alimentaires recommandent d’ajouter systématiquement du gras à ses protéines. L'objectif est bien sûr de ralentir la digestion en forçant les protéines à passer plus de temps dans l'estomac.

Nous ne pensons pas que cette approche doive être systématique. Mais en cas de syndrome de dumping, même à faible dose, c'est une approche qu'il faut envisager en ajoutant, par exemple, un peu d'huile d'olive à ses protéines ou à ses Flocons d'Avoine bio en poudre. On peut également ajouter des fibres comme les Nutri-fibres.

Des solutions contre le dumping

Si cela ne suffit pas, il faut passer à l'étape suivante pour ralentir encore plus le passage dans l'estomac. Par exemple, mélanger le Peptan avec de la caséine... et les Flocons d'Avoine bio en poudre avec un peu de flocons...

L'objection à cette stratégie est que comme on ralentit la vitesse de digestion, on diminue en parallèle la riposte anabolique qui va suivre la prise du complément. Cependant, il faut bien comprendre que la question ne se pose pas en ces termes.

La vraie question est quel dosage et sous quelle forme votre système digestif peut-il assimiler au mieux vos compléments alimentaires anaboliques ? Prendre une protéine et terminer sur les toilettes n'aura rien du tout d'anabolique. L'anabolisme sera toujours plus puissant sans syndrome de dumping qu'avec. C'est ainsi qu'il faut raisonner et non dans l'autre sens.

Syndrome du dumping : conclusion

En résumé, le syndrome de dumping se caractérise par des problèmes digestifs extrêmement rapides suite à l'ingestion de compléments qui se digèrent vite sans rester longtemps dans l'estomac.

Il n'arrive qu'à une minorité de sportifs. Il est surtout dû à une erreur d'utilisation d'un nouveau complément alimentaire anabolique. Fort heureusement, il est assez simple de l'éviter lorsque l'on en comprend les tenants et les aboutissants.

Rédigé le 24/03/2020 par Nutrimuscle Conseil
Livraison gratuite
en France, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas et Allemagne.
0% additif
0% excipient
100% matières premières
de qualité
Conçu en France
& fabriqué en Belgique
Transparence
Fournisseurs
et études consultables