⛔️ Nous ne vendons pas ce que nous ne consommons pas ⛔️

Chondroïtine Sulfate

32,50€
  • Qualité pharmaceutique
  • Croissance musculaire et régénération tissulaire
  • Hydratation et lubrification des articulations
  • Meilleure résistance des tendons
  • Protecteur articulaire idéal
Régénération des tissus et des articulations En savoir plus
  • sans gluten
  • Poudre
  • Gélules
Taille
  • 60 g
  • 150 g
  • 350 g
  • 120 gélules
  • 400 gélules
  • 800 gélules
Date optimale de consommation : 04/2022
32,50€
Quantité
- 1 +

Description

Qu'est ce que la Chondroïtine Sulfate ?

Le sulfate de chondroïtine est un glycosaminoglycane, constituant important du cartilage articulaire, des tendons et de la peau. Du fait de ce rôle, la Chondroïtine est considérée comme étant l'un des principaux suppléments capables de protéger les articulations.

Quels sont les bienfaits de la Chondroïtine Sulfate pour vous ?

Croissance musculaire et régénération tissulaire

En favorisant la production d'acide hyaluronique, la chondroïtine sulfate ne protège pas seulement les articulations, mais va aussi favoriser la croissance musculaire. 

Hydratation et lubrification des articulations (9) 

La chondroïtine sulfate assure la flexibilité des articulations et amortit les chocs.

Souplesse et résistance des tendons

La chondroïtine sulfate aide à réparer les tendons, en y stimulant la production locale de collagène qui donne souplesse et résistance aux tendons.

Pour avoir plus de détails sur les bénéfices de la chondroïtine sulfate Nutrimuscle, vous pouvez consulter la partie En savoir plus.

Composition nutritionnelle de la chondroïtine sulfate Nutrimuscle

Composition nutritionnelle pour 100 g :

  • Protéines 12,8 g
  • Lipides 1,9 g
  • Glucides 74,2 g
  • Calories 365 kcal 
  • BCAA 0 g

Ingrédients

Chondroïtine Sulfate en poudre : 

  • Chondroïtine sulfate

Chondroïtine Sulfate en gélules : 

  • Chondroïtine sulfate
  • Gélule en gélatine de bœuf

La Chondroïtine sulfate Nutrimuscle

La Chondroïtine sulfate Nutrimuscle est de qualité pharmaceutique. Elle combine des chondroïtines 4 et 6.

Conseils d'utilisation

À qui s’adresse la chondroïtine sulfate Nutrimuscle ?

La chondroïtine sulfate Nutrimuscle s’adresse :

  • Aux sportifs qui cherchent à améliorer leur croissance musculaire ;
  • Aux sédentaires qui souffrent de leurs articulations, notamment s’ils sont atteints d’arthrose.

Posologie

Prendre 800 mg ou 2 gélules par jour.

À quel moment prendre la Chondroïtine sulfate Nutrimuscle ?

Prendre la dose préconisée par jour lors de repas distants de 12 heures (repas du matin et du soir) pour une efficacité optimale sur 24h.

Comment prendre la Chondroïtine Sulfate Nutrimuscle ?

Plusieurs études ont montré que la prise quotidienne de 800 mg de sulfate de chondroïtine chez les patients sédentaires souffrant d'arthrose produit les mêmes effets que l'utilisation de 1200 mg (1).

La concentration maximale de chondroïtine dans le sang est obtenue environ 4 heures après la prise. Huit heures plus tard, la chondroïtine sulfate a totalement disparu du sang (2).

Cette durée d'action de longévité moyenne suggère qu'il est idéal de diviser les doses en deux afin d'en prendre la moitié le matin et l'autre moitié le soir. Une dose unique (le matin ou le soir) couvre presque toute la journée ce qui simplifie la prise, mais n'est pas tout à fait optimale.

Interactions avec d'autres produits Nutrimuscle

Synergies entre suppléments

Il existe 2 sortes de synergie possible avec la Chondroïtine :

  1. Une synergie pour une action articulaire et sur les cartilages en la combinant avec le collagène peptide Peptan de type IIm et la N-acétyl-Glucosamine ;
  2. Une synergie pour une action d'hydratation de la peau et anti-ride avec le collagène peptide Peptan de type I.

Antagonismes entre suppléments

Pas d'interaction négative connue avec d'autres suppléments.

Références scientifiques

  • (1) Volpi N. Analytical aspects of pharmaceutical grade chondroitin sulfates. J Pharm Sci. 2007 Dec;96(12):3168-80.
  • (2) Volpi N. Quality of different chondroitin sulfate preparations in relation to their therapeutic activity. J Pharm Pharmacol. 2009 Oct;61(10):1271-80.

En savoir plus

Pureté des matières premières garantie

Il est rare de connaître le nom des fournisseurs des matières premières des suppléments que l'on consomme. Pourtant, c'est primordial afin de s'assurer de la traçabilité du produit.

Chez Nutrimuscle, nous n'utilisons que des ingrédients de très haut de gamme dont la qualité est garantie par les leaders mondiaux : le groupe français Solabia© certifié HACCP et ISO9001 produit la Chondroïtine sulfate Nutrimuscle.

En effet, ce qui nous importe prioritairement, c'est la qualité des matières premières, votre santé et les résultats que vous obtiendrez en utilisant nos suppléments nutritionnels. De plus la Chondroïtine sulfate Nutrimuscle bénéficie d'une traçabilité parfaite aussi bien sur origine de la matière première, que sur le fait qu'elle soit issue d'animaux certifiés indemnes d'encéphalite spongiforme bovine (ESB).

L'extraction et la purification de la Chondroïtine sulfate Nutrimuscle ne font intervenir aucun conservateur ni surfactant. La Chondroïtine sulfate Nutrimuscle possède une pureté minimum garantie de 90%. Ce détail a son importance car les recherches ont clairement établi que moins la pureté de la chondroïtine est grande, plus le produit est inefficace, voire malsain, pour l'articulation (1).

Sa teneur en métaux lourds, en micro-organisme, en germes et bactéries est continuellement analysée afin de respecter des normes minimales très strictes.

Comment choisir de la Chondroïtine sulfate de bonne qualité ?

Les prix des suppléments de chondroïtine varient énormément d'une marque à l'autre. Les analyses chromatographiques montrent que les chondroïtines peu chères qui viennent de Chine sont de mauvaise qualité (2 - 3).

Ce problème de qualité, aussi bien sur le plan des différences entre les dosages annoncés sur la boîte et les dosages réels ainsi que la présence de résidus toxiques, a poussé les autorités sanitaires européennes à interdire la vente de chondroïtine chinoise.

Malheureusement, il existe de nombreuses manières pour les vendeurs de contourner la loi. De ce fait, les chondroïtines de mauvaise qualité sont toujours disponibles sur le marché.

Quelle est l’efficacité de la Chondroïtine sulfate ?

Comme nous venons de le voir, au sein de l'articulation, le sulfate de chondroïtine atténue les phénomènes inflammatoires douloureux, empêche la dégradation articulaire et possède la propriété de reconstruire les cartilages (12). Or, les personnes souffrant des articulations ont des cartilages qui s’appauvrissent graduellement en chondroïtine. Il apparaît logique d'en remonter la concentration grâce à un apport extérieur.

Du fait de la diversité de ses modes d'action, le sulfate de chondroïtine va produire des effets qui se matérialisent différemment dans le temps. Si son action anti-inflammatoire naturelle se manifeste rapidement, ses effets protecteurs et surtout réparateurs vont être plus longs à se concrétiser.

Effets au bout de 6 mois

Une étude médicale récente a analysé l'efficacité d'un traitement quotidien à raison de 400 mg de sulfate de chondroïtine deux fois par jour (apport total 800 mg), durant 6 mois, chez des patients souffrant de douleurs aux genoux (13). Sous placebo, le volume total du cartilage du genou diminue de 4,67 % en 6 mois contre 2,87 % avec la chondroïtine.

Effets au bout d’une année

Durant 12 mois, des patients souffrant de douleurs aux genoux ont reçu soit un placebo soit de la chondroïtine (14). Grâce à la chondroïtine, le volume total du cartilage du genou a augmenté de 180 mm3 alors que dans le groupe placebo, il s'affinait de 46 mm3. Il en résulte bien sûr une diminution du seuil de la douleur dans le groupe sous sulfate de chondroïtine par rapport au placebo.

Effets au bout de deux années

Durant 2 ans, des patients souffrant des genoux ont utilisé quotidiennement soit 800 mg de chondroïtine soit un placebo (15). Les mesures radiographiques des cartilages ont révélé :

  • Une diminution de 7 % de l'épaisseur moyenne avec le placebo ;
  • Une régression de 5,6 % de la surface totale du cartilage sous placebo ;
  • Ces dégénérescences sont complètement inhibées sous chondroïtine.

Une action régénératrice de fond se produit donc sur le long terme grâce à la chondroïtine. De nombreuses autres études confirment l'efficacité du sulfate de chondroïtine (16 à 30 - 31 - 45 - 46 - 47).

Effets secondaires à long terme ?

Les médicaments utilisés contre les douleurs articulaires (anti-inflammatoires de synthèses) induisent de nombreux effets secondaires néfastes pour la santé. Qu'en est-il des suppléments « articulaires » naturels comme la N-acétylglucosamine Nutrimuscle et la Chondroïtine sulfate Nutrimuscle

Heureusement, leur innocuité est considérée comme excellente que cela soit à court comme à long terme (33). Un traitement de chondroïtine de 6 mois consécutifs n'induit aucun effet secondaire chez les utilisateurs (32). Une analyse médicale à long terme a mesuré l'impact sur la santé de glucosamine et de chondroïtine (utilisées seules ou en combinaison) durant 6 à 8 années. Plus de 77 000 patients âgés de 50 à 76 ans au début de l'étude ont été interrogés. Ceux qui faisaient un usage régulier de glucosamine et de la chondroïtine étaient nettement moins susceptibles de mourir que les autres (34).
 
La glucosamine réduit les risques de mortalité de 18 % alors que la chondroïtine les diminue de 14 %. La glucosamine est particulièrement efficace pour réduire les risques de mort d'un cancer et de maladies respiratoires (34-35). Outre une meilleure mobilité, facteur de longévité, car permettant de rester plus actif et donc en meilleure santé, la glucosamine et la chondroïtine possèdent des effets anti-inflammatoires qui pourraient être bénéfiques à la santé en général en plus de celle des articulations.

En augmentant la longévité sur le long terme, la glucosamine et la chondroïtine font la preuve de leur innocuité sur la santé, ce qui répond aux interrogations concernant leurs effets secondaires à long terme.

Bienfaits liés à la Chondroïtine sulfate plus en détail

Outre le fait que le sulfate de chondroïtine serve de matière première aux cartilages, ce complément alimentaire naturel y assure également d'autres fonctions vitales, surtout pour les sportifs en :

  • Luttant contre la dégradation des cellules cartilagineuses (3-4) ;
  • Exerçant une action naturellement anti-inflammatoire (3-5-6) ;
  • Combattant les radicaux libres qui attaquent nos cellules (7) ;
  • Favorisant la croissance musculaire et la régénération tissulaire (8-4).

En favorisant la production d'acide hyaluronique, la chondroïtine ne protège pas seulement les articulations, mais va aussi favoriser la croissance musculaire. En effet, outre ses effets bénéfiques pour la santé articulaire, l'acide hyaluronique participe également à la croissance musculaire (11).

L'acide hyaluronique agit de deux manières différentes pour faire grossir les muscles et les renforcer :

  1. Une action directe sur les cellules musculaires sur lesquelles l'acide hyaluronique accélère l'anabolisme des protéines contractiles (actine et myosine) (11),
  2. Une action indirecte sur l'architecture musculaire. Dans nos muscles, les protéines contractiles sont maintenues en place par tout un enchevêtrement de protéines de collagène. C'est en s'ancrant puissamment sur cette structure solide que nos muscles peuvent se contracter.

Or, lorsque l'on s’entraîne, on va détruire, non seulement des protéines contractiles, mais aussi fissurer tout le maillage de collagène qui les arrime entre elles ainsi que sur les tendons. Pour récupérer, il faut reconstruire toute cette structure : ce processus de reconstruction est l'une des taches de l'acide hyaluronique et de la chondroïtine.

Cette dernière va donc participer à l'hypertrophie musculaire et à la prise de force en :

  • Augmentant la résistance mécanique aux frottements ;
  • Hydratant et lubrifiant l'articulation (9) en assurant sa flexibilité et en amortissant les chocs. 

Outre des mécanismes d'action directe, le sulfate de chondroïtine produit également des bénéfices indirects sur les articulations. Les études scientifiques ont montré que la chondroïtine augmentait l'activité des enzymes responsables de la production d'acide hyaluronique (un lubrifiant et un aliment anabolique pour les articulations) (10). 

L'augmentation de la production d'acide hyaluronique par la chondroïtine est une bonne chose, car en sursollicitant ses muscles, le sportif accélère la destruction de son acide hyaluronique articulaire. Les athlètes ont donc des besoins supérieurs en acide hyaluronique ; besoins que le sulfate de chondroïtine va aider à combler, apportant souplesse et résistance aux tendons. 

La chondroïtine n'agit pas que sur les articulations ou les muscles. Elle aide aussi à réparer les tendons en y stimulant la production locale de collagène. C'est ce dernier qui donne souplesse et résistance aux tendons. La nécessité de réparer les structures de collagène est accrue par l'activité sportive, car ces protéines sont mises à mal et détruites par la répétition de contractions musculaires intenses. La chondroïtine contribue donc à la récupération des articulations, des muscles et des tendons.

Que choisir : glucosamine, chondroïtine ou les deux ?

Si vous ne deviez ne choisir qu'un seul supplément articulaire pour des questions de budget, nous recommandons la N-acétylglucosamine Nutrimuscle par rapport à tous les autres compléments. Mais, dans ce cas, votre protection articulaire ne serait pas totale comme nous allons le voir.

On s'est longtemps demandé si la glucosamine et la chondroïtine ne faisaient pas double emploi en agissant par des mécanismes d'action similaires. Il serait donc inutile de les prendre toutes les deux.

Mais des recherches récentes effectuées directement sur les gènes montrent que la glucosamine et la chondroïtine agissent de manière différente et complémentaire sur les articulations. Il se crée donc une synergie entre ces deux protecteurs articulaires ; ce qui explique qu'il est préférable de les utiliser ensemble plutôt que séparément (39-40-41).

La pharmacoprotéomique est une science qui analyse l'influence d'une molécule (complément alimentaire, médicament...) sur nos gènes afin d'en déterminer son mode d'action et de prédire ses éventuels effets secondaires. Pour ce faire, des personnes ont utilisé soit de la glucosamine soit de la chondroïtine ou les deux à la fois. L'activité de leurs gènes dans les cartilages articulaires a été mesurée avant et après cette prise. L'activité de plus d'une trentaine de gènes est modifiée par soit la glucosamine soit par la chondroïtine (42). Certains voient leur activité croître, comme ceux chargés de la réparation des cartilages, d'autres diminuer, comme ceux activant la destruction des cartilages.

Ainsi, nous pouvons donc dire que :

  • La N-acétylglucosamine favorise essentiellement la réparation des cartilages tout en diminuant légèrement le catabolisme ;
  • La chondroïtine atténue surtout le catabolisme des cartilages tout en stimulant légèrement leur régénération.

Il y a donc une complémentarité d'action entre les deux suppléments : l'un est anabolique pour la N-acétylglucosamine, l'autre est anti-catabolique pour la chondroïtine. Mais l'étude va plus loin en montrant que certains gènes n'ont été activés qu'en présence de glucosamine + chondroïtine uniquement, mais pas avec un seul des deux suppléments utilisés de manière isolée, ce qui prouve la synergie entre ces deux molécules ; chacune complémentant l'autre (42).

C'est ce que démontre l'étude suivante, durant 24 semaines, des patients souffrant du genou ont reçu soit :

  • 1,2 g de sulfate de chondroïtine,
  • 1,5 g de glucosamine,
  • 1,2 g de chondroïtine + 1,5 g de glucosamine (43).

Parmi les personnes qui souffraient le plus, la douleur a été réduite chez :

  • 48 % des patients sous placebo,
  • 58 % des patients sous chondroïtine,
  • 66 % des patients sous glucosamine,
  • 75 % des patients sous chondroïtine + glucosamine.

Les résultats d'autres études médicales montrent aussi une complémentarité de la chondroïtine et de la glucosamine avec les oméga 3 (44). La glucosamine agit surtout sur les gènes réparateurs alors que la chondroïtine se charge plus de procurer de l'énergie à ces gènes réparateurs et diminue ceux qui accélèrent la destruction des cartilages (48).

Références scientifiques

  • (1) Tat SK. Variable effects of 3 different chondroitin sulfate compounds on human osteoarthritic cartilage/chondrocytes: relevance of purity and production process. J Rheumatol. 2010 Mar;37(3):656-64.
  • (2) Volpi N. Analytical aspects of pharmaceutical grade chondroitin sulfates. J Pharm Sci. 2007 Dec;96(12):3168-80.
  • (3) Volpi N. Quality of different chondroitin sulfate preparations in relation to their therapeutic activity. J Pharm Pharmacol. 2009 Oct;61(10):1271-80.
  • (12) Wang L. Influence of polysulphated polysaccharides and hydrocortisone on the extracellular matrix metabolism of human articular chondrocytes in vitro. Clin Exp Rheumatol. 2002 Sep-Oct;20(5):669-76.
  • (13) Wildi LM. Chondroitin sulphate reduces both cartilage volume loss and bone marrow lesions in knee osteoarthritis patients starting as early as 6 months after initiation of therapy: a randomised, double-blind, placebo-controlled pilot study using MRI. Ann Rheum Dis. 2011 June 1; 70(6): 982–989.
  • (14) Railhac JJ. Effect of 12 months treatment with chondroitin sulfate on cartilage volume in knee osteoarthritis patients: a randomized, double-blind, placebo-controlled pilot study using MRI.Clin Rheumatol. 2012 Jun 23. [Epub ahead of print]
  • (15) Mathieu P. [Radiological progression of internal femoro-tibial osteoarthritis in gonarthrosis. Chondro-protective effect of chondroitin sulfates ACS4-ACS6]. Presse Med. 2002 Sep 14;31(29):1386-90.
  • (16) Bruyere O. Glucosamine and chondroitin sulfate as therapeutic agents for knee and hip osteoarthritis. Drugs Aging. 2007;24(7):573-80.
  • (17) Reginster JY. Symptom and structure modifying properties of chondroitin sulfate in osteoarthritis. Mini Rev Med Chem. 2007 Oct;7(10):1051-61.
  • (18) Monfort J. Chondroitin sulphate for symptomatic osteoarthritis: critical appraisal of meta-analyses. Curr Med Res Opin. 2008 May;24(5):1303-8. Epub 2008 Apr 15.
  • (19) Uebelhart D. Clinical review of chondroitin sulfate in osteoarthritis. Osteoarthritis Cartilage. 2008;16 Suppl 3:S19-21.
  • (20) Gabay C. Symptomatic effects of chondroitin 4 and chondroitin 6 sulfate on hand osteoarthritis: a randomized, double-blind, placebo-controlled clinical trial at a single center. Arthritis Rheum. 2011 Nov;63(11):3383-91.
  • (21) Möller I. Effectiveness of chondroitin sulphate in patients with concomitant knee osteoarthritis and psoriasis: a randomized, double-blind, placebo-controlled study. Osteoarthritis Cartilage. 2010 Jun;18 Suppl 1:S32-40.
  • (22) Henrotin Y. Chondroitin sulfate in the treatment of osteoarthritis: from in vitro studies to clinical recommendations. Ther Adv Musculoskelet Dis. 2010 Dec;2(6):335-48.
  • (23) Hochberg MC. Structure-modifying effects of chondroitin sulfate in knee osteoarthritis: an updated meta-analysis of randomized placebo-controlled trials of 2-year duration. Osteoarthritis Cartilage. 2010 Jun;18 Suppl 1:S28-31.
  • (24) Pavelka K. Efficacy and safety of piascledine 300 versus chondroitin sulfate in a 6 months treatment plus 2 months observation in patients with osteoarthritis of the knee. Clin Rheumatol. 2010 Jun;29(6):659-70.
  • (25) Rainsford KD. Importance of pharmaceutical composition and evidence from clinical trials and pharmacological studies in determining effectiveness of chondroitin sulphate and other glycosaminoglycans: a critique. J Pharm Pharmacol. 2009 Oct;61(10):1263-70.
  • (26) Lee YH. Effect of glucosamine or chondroitin sulfate on the osteoarthritis progression: a meta-analysis. Rheumatol Int. 2010 Jan;30(3):357-63.
  • (27) Reginster JY. In people with hand osteoarthritis, chondroitin sulphate therapy for 6 months improves pain and function compared with placebo. Evid Based Med. 2012 Apr 5. [Epub ahead of print]
  • (28) Yue J. Chondroitin sulfate and/or glucosamine hydrochloride for Kashin-Beck disease: a cluster-randomized, placebo-controlled study. Osteoarthritis Cartilage. 2012 Jul;20(7):622-9.
  • (29) Wildi LM. Chondroitin sulphate reduces both cartilage volume loss and bone marrow lesions in knee osteoarthritis patients starting as early as 6 months after initiation of therapy: a randomised, double-blind, placebo-controlled pilot study using MRI. Ann Rheum Dis. 2011 Jun;70(6):982-9.
  • (30) Henrotin Y. Intra-articular use of a medical device composed of hyaluronic acid and chondroitin sulfate (Structovial CS): effects on clinical, ultrasonographic and biological parameters. BMC Res Notes. 2012 Aug 4;5(1):407.
  • (31) Schneider H. Symptom-modifying effect of chondroitin sulfate in knee osteoarthritis: a meta-analysis of randomized placebo-controlled trials performed with structum(®). Open Rheumatol J. 2012;6:183-9. Epub 2012 Jul 25.
  • (32) Shmidt EI. [Long-term efficacy and safety of chondroitin sulphate (structum, France) in patients with coxarthrosis]. Ter Arkh. 2007;79(1):65-7.
  • (33) Vangsness CT Jr. A review of evidence-based medicine for glucosamine and chondroitin sulfate use in knee osteoarthritis. Arthroscopy. 2009 Jan;25(1):86-94.
  • (34) Bell GA. Use of glucosamine and chondroitin in relation to mortality. Eur J Epidemiol. 2012 Jul 25. [Epub ahead of print]
  • (35) Brasky TM. Use of glucosamine and chondroitin and lung cancer risk in the VITamins And Lifestyle (VITAL) cohort. Cancer Causes Control. 2011 Sep;22(9):1333-42. Epub 2011 Jun 25.
  • (39) Zhang YX. Effects of chondroitin sulfate and glucosamine in adult patients with Kaschin-Beck disease. Clin Rheumatol. 2010 Apr;29(4):357-62.
  • (40) Tat SK. Chondroitin and glucosamine sulfate in combination decrease the pro-resorptive properties of human osteoarthritis subchondral bone osteoblasts: a basic science study. Arthritis Res Ther. 2007;9(6):R117.
  • (41) Lippiello L. Collagen Synthesis in tenocytes, ligament cells and chondrocytes exposed to a combination of Glucosamine HCl and chondroitin sulfate. Evid Based Complement Alternat Med. 2007 Jun;4(2):219-24.
  • (42) Calamia V. Pharmacoproteomic study of the effects of chondroitin and glucosamine sulfate on human articular chondrocytes. Arthritis Research & Therapy 2010, 12:R138 ;
  • (43) Clegg DO.Glucosamine, chondroitin sulfate, and the two in combination for painful knee osteoarthritis. N Engl J Med. 2006 Feb 23;354(8):795-808.
  • (44) Jerosch J. Effects of Glucosamine and Chondroitin Sulfate on Cartilage Metabolism in OA: Outlook on Other Nutrient Partners Especially Omega-3 Fatty Acids. Int J Rheumatol. 2011; 2011: 969012.
  • (45) Kubo M. Chondroitin sulfate for the treatment of hip and knee osteoarthritis: current status and future trends. Life Sci. 2009 Sep 23;85(13-14):477-83.
  • (46) Hochberg MC. The rate of decline of joint space width in patients with osteoarthritis of the knee: a systematic review and meta-analysis of randomized placebo-controlled trials of chondroitin sulfate. Curr Med Res Opin. 2008 Nov;24(11):3029-35.
  • (47) Rubio-Terrés C. [An economic evaluation of chondroitin sulfate and non-steroidal anti-inflammatory drugs for the treatment of osteoarthritis. Data from the VECTRA study]. Reumatol Clin. 2010 Jul-Aug;6(4):187-95.
  • (48) Calamia V. Secretome analysis of chondroitin sulfate-treated chondrocytes reveals its anti-angiogenic, anti-inflammatory and anti-catabolic properties. Arthritis Research & Therapy 2012, 14:R202.

Certificats et études

Études

Livraison gratuite
en France, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas et Allemagne.
0% additif
0% excipient
100% matières premières
de qualité
Conçu en France
& fabriqué en Belgique
Transparence
Fournisseurs
et études consultables