Attention, si vous avez désactivé les cookies, il vous sera impossible de commander !
Nutrimuscle : Mobile & Tablette
16 / 07 / 2014 108 vote 5/5

Comprendre la protéine de boeuf
ou comment abuser le consommateur
en jouant sur les mots ?

Ce qu'évoque la protéine de bœuf !
Images articles Nutrimuscle Lorsque le consommateur entend parler de protéine de bœuf, il pense automatiquement à de la viande, c'est-à-dire aux muscles. Et quoi de plus efficace pour construire du muscle que du muscle lui-même ?

Le marketing utilise et même abuse de cet imaginaire. Malheureusement, dans la vie réelle, les mots ont un sens !

Ce qui est suggéré, mais que l'on ne dit pas !
Images articles Nutrimuscle Afin de mettre en route l'imaginaire du consommateur, les vendeurs vont jouer sur les mots.

Si le consommateur perçoit la protéine de bœuf comme venant directement du muscle et donc étant l'équivalent d'un bon steak, cela va favoriser la vente.

Malheureusement, la réalité est tout autre.

Qu'est-ce que la protéine de bœuf ?
Images articles Nutrimuscle Si l'on retire le gras et les os d'un bœuf, il ne reste que la protéine. De là, les bouchers vont vendre les matières les plus nobles : les muscles. Les fast-foods vont ensuite se servir des parties dont les bouchers ne veulent pas. Restent alors certains viscères ou autres. Ce sont ces déchets qui sont utilisés pour fabriquer la plupart des protéines de bœuf.

En effet, vous noterez que dans la liste d'ingrédients des protéines de bœuf, les termes "viandes" ou "muscles" n'apparaissent pas. Est-ce un hasard ou un simple oubli ? Non, c'est tout simplement parce qu'il n'y en a pas ! Vous avez à faire à une protéine de mauvaise qualité car peu anabolique pour les muscles.

Attention au terme viande !
Images articles Nutrimuscle Si l'on regarde la définition du terme viande, on s’aperçoit que cela ne veut pas obligatoirement dire muscle : "la viande est l'ensemble des aliments tirés des animaux. Elle se compose principalement des tissus musculaires, ainsi que de la triperie et des abats."

Bien que la majorité des vendeurs de protéine de bœuf ne l'utilise pas, ils pourraient dire que leur protéine vient de la viande ce qui ne signifierait pas qu'elle contient forcément le moindre gramme de muscle.

Attention au terme muscle !
Images articles Nutrimuscle De même, il faut se méfier du terme muscle, car il en existe 2 différents types : le muscle strié (celui que les sportifs tentent de développer) et les muscles lisses (viscères).

Pour que la protéine de bœuf vienne effectivement des bons muscles (tout comme un steak), il faudrait qu'il soit précisé que la protéine est à 100% issue de muscles striés et pas juste de muscles (car là, ce serait essentiellement des boyaux). Il s'agit d'une mention claire qui n’apparaît jamais dans la liste d'ingrédients des protéines de bœuf. Et pour cause, il n'y en a pas !

Pourquoi la protéine de bœuf est-elle riche en créatine ?
Images articles Nutrimuscle Là encore, la mise en avant d'une protéine riche en créatine participe à la tromperie. Tout le monde sait que le muscle de bœuf est très riche en créatine. Donc, une protéine de bœuf doit naturellement être riche en créatine.

La réponse se trouve encore dans l'analyse de la liste des ingrédients : bien souvent, le monohydrate de créatine y figure. Pourquoi donc rajouter de la créatine extérieure si la protéine est déjà naturellement riche en créatine ? Tout simplement, car sans ajout extérieur, la protéine de bœuf ne contiendrait pratiquement pas de créatine puisqu'elle ne vient pas du muscle. Ce détail mettrait la puce à l'oreille de certains consommateurs.

S'il y a bien de la créatine dans le muscle, il n'y a pas de monohydrate de créatine dans la viande. Le monohydrate de créatine est une forme synthétique de créatine très assimilable. Par contre, lors de la digestion, la créatine va simplement se dissocier pour se transformer en phospho-créatine dans le muscle. C'est sous cette forme que la créatine est stockée pour être utilisée comme carburant lors d'efforts intenses.

Conclusion : la présence de monohydrate de créatine dans la liste d'ingrédients d’une protéine de bœuf dénote que vous n'avez pas à faire à une protéine de muscle.

Pourquoi la protéine de bœuf est-elle riche en BCAA ?
Images articles Nutrimuscle Si la protéine de bœuf est de si mauvaise qualité pour la construction musculaire, comment se fait-il qu'elle soit si riche en BCAA ? La réponse se trouve encore dans l'analyse de la liste des ingrédients : si des BCAA y figurent, c'est qu'ils ont été rajoutés à la protéine.

Si les marchands ont besoin d'adjoindre des BCAA pour rééquilibrer l’aminogramme du produit, c'est pour masquer le fait que la protéine ne vient pas du muscle, car les muscles sont naturellement riches en BCAA.

Pourquoi la protéine de bœuf est-elle riche en fer ?
Images articles Nutrimuscle Certains marchands mettent en avant le niveau élevé de fer dans leur protéine. En effet, dans le muscle, il y a beaucoup de fer ! Là encore, il faut analyser attentivement la liste des ingrédients du produit : on trouve de la lactoferrine pour faire gonfler les teneurs en fer. Or, la lactoferrine est issue du lait et pas du muscle. Elle a donc été ajoutée dans le seul but de suggérer que la protéine de bœuf vient effectivement du muscle.

Cependant, la liste d'ingrédients de la grande majorité des protéines de bœuf ne mentionne pas le fer tout simplement parce qu'il n'y en a pas ou trop peu pour y figurer. L'indice est clair : pas de fer, c'est-à- dire pas de muscle dans la protéine.

Lisez les étiquettes
Images articles Nutrimuscle Tout ce qui figure dans la liste d'ingrédients a été rajouté de l'extérieur et donc n'est pas contenu naturellement dans la protéine de bœuf.

Si les vendeurs ont besoin de le rajouter, c'est que cela manquait pour faire croire aux consommateurs, qu'ils ont, devant eux, l'équivalent d'un steak !

Attention aux traductions françaises aléatoires !
Images articles Nutrimuscle Certaines traductions d'étiquettes de suppléments anglo-saxons sont très mal faites et inventent des ingrédients qui ne figurent pas dans les produits d'origines. Il convient donc de s'en méfier. Basez-vous uniquement sur les ingrédients en anglais si vous ne voulez pas vous faire avoir.

Si vous voulez rire, vous pouvez même comparer les ingrédients d'origines et ceux supposés une fois la traduction française effectuée. Vous découvrirez alors la haute estime et la rigueur que ces marchands vous portent !

Conclusion :
Images articles Nutrimuscle C'est au consommateur d'apprécier tous ces stratagèmes moléculaires et ces jeux de mots marketing qui n'ont pour but que de le tromper.

Choix Nutrimuscle : La transparence passe avant tout. Pas de protéine de boeuf !

Noter cet article



Vous avez aimé cet article ?
Sélectionnez une note de 1 à 5 pour valider cette note.
La note que vous attribuez à un article est confidentielle.

Catégories associées