Nutrimuscle utilise des cookies nécessaires à son fonctionnement.
(comme pour le système de connexion ou le maintien de votre session).

La protection des données et le respect de la vie privée est au cœur de nos engagements.
Pour en savoir plus sur les cookies vous pouvez consulter le lien “Plus d’informations”.

ATTENTION, SI VOUS AVEZ DÉSACTIVÉ LES COOKIES, IL VOUS SERA IMPOSSIBLE DE COMMANDER !


Merci de cliquer sur le bouton "J'accepte" pour une expérience de navigation optimale.

Nutrimuscle : Mobile & Tablette
113 vote 4/5

Les protéines et le vieillissement

Quand les muscles augmentent l’espérance de vie !

De nombreuses études à grande échelle ont cherché à analyser les causes de la mortalité des seniors. Plus de 32% des décès sont causés par cancer et 28% par maladies cardio-vasculaires. De ces recherches sur la longévité ressort une donnée intéressante : plus un ou une senior possède une masse musculaire importante, plus il ou elle a de chances de vivre longtemps (1 - 2). Référence scientifique :
(1) Gibson W. Delayed onset muscle soreness at tendon–bone junction and muscle tissue is associated with facilitated referred pain. Exp Brain Res. 2006 174, Issue 2 , pp 351-360
(2) Graf CE. Body composition and all-cause mortality in subjects older than 65 y. Am J Clin Nutr. 2015 Apr;101(4):760-7


Au contraire, un déficit de masse musculaire conduit à une diminution significative de l'espérance de vie (1 - 2). Référence scientifique :
(1) Gibson W. Delayed onset muscle soreness at tendon–bone junction and muscle tissue is associated with facilitated referred pain. Exp Brain Res. 2006 174, Issue 2 , pp 351-360
(2) Graf CE. Body composition and all-cause mortality in subjects older than 65 y. Am J Clin Nutr. 2015 Apr;101(4):760-7


Ce rôle bénéfique du muscle s'explique facilement : plus les muscles sont toniques, moins les risques de chutes, qui peuvent être dramatiques voire mortelles chez les seniors, sont importants. S'ajoute que le manque de muscle réduit la mobilité : l'absence d'activité physique est un facteur très important qui conduit à la dégénérescence corporelle. Le manque de masse musculaire chez les seniors est un syndrome nommé sarcopénie.

Comment maintenir la masse musculaire chez les seniors ?

Bien sûr, il faut conserver une activité physique quotidienne ! Mais, les études médicales montrent aussi que l'alimentation, particulièrement, les protéines jouent un rôle très important (3 à 8). Référence scientifique :
(3) Murton AJ. Muscle protein turnover in the elderly and its potential contribution to the development of sarcopenia. Proc Nutr Soc. 2015 Mar 31:1-10.
(4) Dardevet D. Muscle wasting and resistance of muscle anabolism: the "anabolic threshold concept" for adapted nutritional strategies during sarcopenia. Scientific World Journal. 2012;2012:269531.
(5) Cynober L. Apports nutritionnels conseillés chez la personne âgée. Nutrition Clinique et Métabolisme 2000 sept;14, Supplément 1(0):3-60.
(6) Martone AM. Treating sarcopenia in older and oldest old. Curr Pharm Des. 2015;21(13):1715-22.
(7) Barillaro C. The new metabolic treatments for sarcopenia. Aging Clin Exp Res. 2013 May; 25(2):119-27.
(8) Wall BT. Dietary protein considerations to support active aging. Sports Med. 2014 Nov;44 Suppl 2:S185-94.


Contrairement à une idée reçue, il ne faut pas que les seniors réduisent leur apport en protéine, il est préférable qu'ils l'augmentent !

Une supplémentation protidique régulière, surtout si elle est riche en leucine, permet un gain de masse musculaire et de force chez les seniors (9 à 12). Référence scientifique :
(9) Ispoglou T. Double-blind, placebo-controlled pilot trial of L-Leucine-enriched amino-acid mixtures on body composition and physical performance in men and women aged 65-75 years. Eur J Clin Nutr. 2015 Jun 17.
(10) Kim HK. Effects of exercise and amino acid supplementation on body composition and physical function in community-dwelling elderly Japanese sarcopenic women: a randomized controlled trial. J Am Geriatr Soc. 2012 Jan;60(1):16-23.
(11) Cruz-Jentoft AJ. Prevalence of and interventions for sarcopenia in ageing adults: a systematic review. Report of the International Sarcopenia Initiative (EWGSOP and IWGS). Age Ageing. 2014 Nov;43(6):748-59.
(12) Genaro Pde S. Dietary protein intake in elderly women: association with muscle and bone mass. Nutr Clin Pract. 2015 Apr;30(2):283-9.
La citrulline et la créatine représentent également des suppléments de choix (6 à 8). Référence scientifique :
(6) Martone AM. Treating sarcopenia in older and oldest old. Curr Pharm Des. 2015;21(13):1715-22.
(7) Barillaro C. The new metabolic treatments for sarcopenia. Aging Clin Exp Res. 2013 May; 25(2):119-27.
(8) Wall BT. Dietary protein considerations to support active aging. Sports Med. 2014 Nov;44 Suppl 2:S185-94.

Référence scientifique

(1) Graf C. Plus l’index de masse non grasse (FFMI) est élevé, plus le risque de mortalité est faible chez 2 958 sujets âgés de 65 ans et plus. Nutrition Clinique et Métabolisme Volume 2014 28, Supplement 1, December, Pages S63.
(2) Graf CE. Body composition and all-cause mortality in subjects older than 65 y. Am J Clin Nutr. 2015 Apr;101(4):760-7
(3) Murton AJ. Muscle protein turnover in the elderly and its potential contribution to the development of sarcopenia. Proc Nutr Soc. 2015 Mar 31:1-10.
(4) Dardevet D. Muscle wasting and resistance of muscle anabolism: the "anabolic threshold concept" for adapted nutritional strategies during sarcopenia. Scientific World Journal. 2012;2012:269531.
(5) Cynober L. Apports nutritionnels conseillés chez la personne âgée. Nutrition Clinique et Métabolisme 2000 sept;14, Supplément 1(0):3-60.
(6) Martone AM. Treating sarcopenia in older and oldest old. Curr Pharm Des. 2015;21(13):1715-22.
(7) Barillaro C. The new metabolic treatments for sarcopenia. Aging Clin Exp Res. 2013 May; 25(2):119-27.
(8) Wall BT. Dietary protein considerations to support active aging. Sports Med. 2014 Nov;44 Suppl 2:S185-94.
(9) Ispoglou T. Double-blind, placebo-controlled pilot trial of L-Leucine-enriched amino-acid mixtures on body composition and physical performance in men and women aged 65-75 years. Eur J Clin Nutr. 2015 Jun 17.
(10) Kim HK. Effects of exercise and amino acid supplementation on body composition and physical function in community-dwelling elderly Japanese sarcopenic women: a randomized controlled trial. J Am Geriatr Soc. 2012 Jan;60(1):16-23.
(11) Cruz-Jentoft AJ. Prevalence of and interventions for sarcopenia in ageing adults: a systematic review. Report of the International Sarcopenia Initiative (EWGSOP and IWGS). Age Ageing. 2014 Nov;43(6):748-59.
(12) Genaro Pde S. Dietary protein intake in elderly women: association with muscle and bone mass. Nutr Clin Pract. 2015 Apr;30(2):283-9.

Noter cet article



Vous avez aimé cet article ?
Sélectionnez une note de 1 à 5 pour valider cette note.
La note que vous attribuez à un article est confidentielle.

Produits associées

Catégories associées