Attention, si vous avez désactivé les cookies, il vous sera impossible de commander !
Nutrimuscle : Mobile & Tablette
19 / 08 / 2015 129 vote 5/5

Les petits-déjeuners hyperprotéinés sont bénéfiques pour la santé et aident à perdre du gras

Les petits-déjeuners hyperprotéinés sont bénéfiques pour la santé

Si l'importance du petit-déjeuner n'est plus à démontrer, il semble que de plus en plus de "spécialistes made in internet" conseillent d'éviter les protéines le matin. Voici des études scientifiques complémentaires qui remettent complètement en cause ces allégations fantaisistes.

Pendant 12 semaines, des adolescents en surpoids ont reçu un petit-déjeuner qui apportait soit :
- 35 g de protéines de haute qualité biologique.
- 13 g de protéines de haute qualité biologique.
- Pas de petit-déjeuner du tout.

Le fait de ne pas effectuer de petit-déjeuner augmente les risques de diabète (1 - 2). Référence scientifique :
(1) Bauer LB. A pilot study examining the effects of consuming a high-protein vs normal-protein breakfast on free-living glycemic control in overweight/obese ‘breakfast skipping’ adolescents. International Journal of Obesity 2015 June.
(2) Alwattar AY. The effect of breakfast type and frequency of consumption on glycemic response in overweight/obese late adolescent girls. Eur J Clin Nutr. 2015 Aug;69(8):885-90.
Au contraire, un petit-déjeuner hyperprotéiné aide à mieux stabiliser sa glycémie tout en évitant les épisodes d'hyperglycémie. Ces pics de glycémie se reproduisent tout au long de la journée, sans raison apparente chez les personnes n’ayant pas pris de petit-déjeuner.

Il faut dépasser un apport de 30g de protéines pour tirer pleinement tous les bénéfices santé du petit-déjeuner (1). Référence scientifique :
(1) Bauer LB. A pilot study examining the effects of consuming a high-protein vs normal-protein breakfast on free-living glycemic control in overweight/obese ‘breakfast skipping’ adolescents. International Journal of Obesity 2015 June.
Avec seulement 13g de protéines au petit-déjeuner, les individus passent presque 5h en hyperglycémie (épisode très néfaste à la santé car avoir trop de sucre dans le sang est toxique pour toutes nos cellules). Avec 35g de protéines au petit-déjeuner, ils ne passent que 24 minutes quotidiennement en hyperglycémie (1). Référence scientifique :
(1) Bauer LB. A pilot study examining the effects of consuming a high-protein vs normal-protein breakfast on free-living glycemic control in overweight/obese ‘breakfast skipping’ adolescents. International Journal of Obesity 2015 June.

Les petits-déjeuners hyperprotéinés aident à perdre du gras

Les petits-déjeuners hyperprotéinés aident à perdre du poids car ils empêchent la sécrétion des hormones qui augmentent l'appétit (3 - 5). Référence scientifique :
(3) Leidy HJ. A high-protein breakfast prevents body fat gain, through reductions in daily intake and hunger, in “Breakfast skipping” adolescents. Obesity Vol. 23 Issue 8.
(5) Hoertel HA. A randomized crossover, pilot study examining the effects of a normal protein vs. high protein breakfast on food cravings and reward signals in overweight/obese "breakfast skipping", late-adolescent girls. Nutr J. 2014 Aug 6;13:80.
Cet effet est durable tout au long de la journée.

A terme, les adolescents qui ont régulièrement pris les petits-déjeuners hyperprotéinés ont perdu du poids car ils mangeaient moins que les autres alors que personne ne leur a demandé ni de se mettre au régime ni de faire attention.

C'est donc tout naturellement, sans effort, qu'ils ont obtenu un meilleur contrôle de leur appétit grâce aux protéines. Sur la période des 12 semaines, seul le groupe prenant 35g de protéines a perdu de la graisse, alors que les deux autres groupes en gagnaient (3). Référence scientifique :
(3) Leidy HJ. A high-protein breakfast prevents body fat gain, through reductions in daily intake and hunger, in “Breakfast skipping” adolescents. Obesity Vol. 23 Issue 8.

Références scientifiques

(1) Bauer LB. A pilot study examining the effects of consuming a high-protein vs normal-protein breakfast on free-living glycemic control in overweight/obese ‘breakfast skipping’ adolescents. International Journal of Obesity 2015 June.
(2) Alwattar AY. The effect of breakfast type and frequency of consumption on glycemic response in overweight/obese late adolescent girls. Eur J Clin Nutr. 2015 Aug;69(8):885-90.
(3) Leidy HJ. A high-protein breakfast prevents body fat gain, through reductions in daily intake and hunger, in “Breakfast skipping” adolescents. Obesity Vol. 23 Issue 8.
(4) Leidy HJ. Beneficial effects of a higher-protein breakfast on the appetitive, hormonal, and neural signals controlling energy intake regulation in overweight/obese, "breakfast-skipping," late-adolescent girls. Am J Clin Nutr. 2013 Apr;97(4):677-88.
(5) Hoertel HA. A randomized crossover, pilot study examining the effects of a normal protein vs. high protein breakfast on food cravings and reward signals in overweight/obese "breakfast skipping", late-adolescent girls. Nutr J. 2014 Aug 6;13:80.

Noter cet article



Vous avez aimé cet article ?
Sélectionnez une note de 1 à 5 pour valider cette note.
La note que vous attribuez à un article est confidentielle.

Produits associées

Catégories associées