Attention, si vous avez désactivé les cookies, il vous sera impossible de commander !
Nutrimuscle : Mobile & Tablette
13 / 10 / 2015 109 vote 4/5

Prendre sa protéine le soir va t'il compromettre l'anabolisme matinal ?

Prendre sa protéine le soir va t'il compromettre l'anabolisme matinal ?

Le matin, la prise d'une protéine rapide comme la whey augmente l'anabolisme musculaire de manière importante. En effet, le jeune nocturne augmente la sensibilité des muscles aux effets naturellement anaboliques des protéines.

Au contraire, en prenant trop de protéines, trop souvent, la réponse anabolique des muscles s'affaiblit.

Comment la sensibilité des muscles est-elle modulée ?

Les muscles contiennent des récepteurs aux acides aminés, en particulier à la leucine. En prenant de la protéine, ces récepteurs sont activés : l'anabolisme s'enclenche. Mais en contrepartie de cette activation de la synthèse protéique, les récepteurs se referment sur eux-mêmes. Ils deviennent réfractaires à toute activation anabolique pendant plusieurs heures. Puis avec le temps, ils retrouvent leur sensibilité anabolique.

Comme, la nuit, on reste longtemps sans nourriture, la sensibilité des récepteurs à toute activation anabolique augmente au fil des heures. C'est pour ça que le matin, les protéines sont particulièrement anaboliques, car les muscles sont hyper réceptifs.

Impact des protéines nocturnes sur l'anabolisme matinal ?

Il est donc légitime de se demander si le fait de prendre sa protéine juste avant de se coucher ne va pas compromettre l'action anabolique des protéines que l'on ingère au réveil ?

Si c'était le cas, on reperdrait une partie de l'anabolisme que l'on aurait gagné la nuit. Cela reviendrait à minimiser l'importance de la prise des protéines avant d'aller dormir.

Une nouvelle étude répond exactement à cette interrogation. Des hommes jeunes ayant fait de la musculation ont reçu soit 60g de whey, soit 60g de glucides avant de se coucher. Pourquoi 60g de whey ? Car une mégadose permet d'allonger la durée d'action anabolique de la whey du fait de la création d'une sorte "d’embouteillage" digestif. C'est comme envoyer beaucoup de voitures d'un coup sur une autoroute : la vitesse moyenne des véhicules s'en trouve automatiquement réduite par la densité de circulation, le temps de déplacement s'allongeant d'autant.

Le matin au réveil, les sujets ont tous bu 20g de whey et leur rythme de synthèse des protéines musculaires a été comparé.

Chez les hommes ayant reçu les glucides avant de dormir, l'augmentation de l'anabolisme musculaire a été le même que chez ceux ayant pris la whey avant de se coucher. Il n'y a pas de décompensation anabolique matinale due au fait de prendre des protéines avant de se coucher.

Conclusion

La protéine nocturne n’entraîne pas de diminution de la sensibilité des récepteurs musculaires. Ainsi, il est doublement positif de prendre de la protéine avant de dormir, car on augmente l'anabolisme nocturne sans compromettre l’anabolisme matinal.

Au contraire, il est doublement négatif de ne pas prendre de la protéine avant de dormir, car on favorise le catabolisme nocturne sans pour autant obtenir une riposte anabolisme matinale compensatrice.

Référence scientifique

Burd NA. Protein ingestion before sleep does not modulate postprandial protein handling to the subsequent morning protein meal in young males. Appl. Physiol. Nutr. Metab. 2015 Vol. 40, pS9.

Noter cet article



Vous avez aimé cet article ?
Sélectionnez une note de 1 à 5 pour valider cette note.
La note que vous attribuez à un article est confidentielle.

Catégories associées