Retour aux articles

Quel anti-inflammatoire pour protéger ses articulations ?

Il existe de multiples produits pour préserver la santé articulaire et tendineuse. Mais quels sont-ils et comment choisir le produit adapté à ses besoins? Nutrimuscle vous explique tout ce qu’il y a à savoir sur les anti-inflammatoires et les critères à prendre en compte dans le choix de ce dernier. 
Chondroïtine sulfate
Collagène
Glycine
N-acétylglucosamine
Nutrimuscle
Nutrition sportive
Santé des articulations
compléments alimentaires pour la santé des articulations

Il existe de multiples produits pour préserver la santé articulaire et tendineuse. Mais quels sont-ils et comment choisir le produit adapté à ses besoins? Nutrimuscle vous explique tout ce qu’il y a à savoir sur les anti-inflammatoires et les critères à prendre en compte dans le choix de ce dernier. 

Table des matières

  • Pourquoi protéger ses articulations? 
  • Le rôle des compléments alimentaires anti-inflammatoires
  • Les compléments alimentaires anti-inflammatoires
  • Comment choisir le meilleur anti-inflammatoire ? 
  • Les mesures préventives et traitements complémentaires 

Pourquoi protéger ses articulations ?

La santé articulaire devient un sujet de préoccupation lorsqu’elle commence à se dégrader. Autrement dit, elle est très souvent négligée. A terme, cette négligence entraîne des douleurs liées à l’âge, à l’exercice physique et peut même aggraver des blessures bénignes. 

Protéger ses articulations est capitale, lorsque l’on pratique une activité sportive. En effet, la cause principale d'une baisse de performance ou d'un arrêt du sport demeure la blessure, ou, dans une moindre mesure, l’apparition de petites douleurs empêchant la pratique physique. Elle amène inévitablement à l'abandon et à de fausses croyances, telles que : 

  • "Je suis trop vieux maintenant."
  • "Je ne suis pas fait pour ce sport."
  • "C'est un sport trop dangereux."

Pourtant, une bonne santé articulaire permet de pratiquer sereinement un exercice physique et, par conséquent, d’atteindre plus facilement ses objectifs. 

 

Le rôle des compléments alimentaires anti-inflammatoires 

Les douleurs articulaires, tendineuses et musculaires sont liées à un processus d’inflammation des tissus. Le but des anti-inflammatoires en médecine est de bloquer l’information de la douleur. Les symptômes disparaissent, mais le problème persiste. C’est pourquoi on dit qu’il vaut mieux prévenir plutôt que guérir. 

Un complément alimentaire anti-inflammatoire apporte les éléments chimiques nécessaires à la guérison. Par exemple, avec l’âge, les stocks de collagène diminuent ce qui entraîne des frottements entre les articulations et, par extension, des douleurs. Un anti-inflammatoire (type corticoïde ou non-stéroïdien)  bloque la sensation de douleur pour un temps limité, alors que la prise de collagène atténue les douleurs sur le long terme. 

Trop souvent négligés, les compléments qui assurent la protection et la réparation tendineuse, articulaire et musculaire sont pourtant les premiers compléments à privilégier lorsque l'on débute la musculation et le sport en général.

En plus de son importance dans le sport, les anti-inflammatoires diminuent les symptômes des maladies articulaires, telles que l'arthrose ou l’arthrite. 



Les compléments alimentaires anti-inflammatoires

Il existe plusieurs compléments alimentaires anti-inflammatoires. Voici quelques exemples :

La chondroïtine

Le sulfate de chondroïtine est un glycosaminoglycane, constituant important du cartilage articulaire, des tendons et de la peau (1-2) que l'on retrouve aussi dans le collagène peptan de type II.

Il assure des fonctions vitales, surtout pour les sportifs en :

  • Luttant contre la dégradation des cellules cartilagineuses (3-4) ;
  • Exerçant une action naturellement anti-inflammatoire (3-5-6) ;
  • Combattant les radicaux libres qui attaquent nos cellules (7) ;
  • Favorisant la régénération tissulaire (8) ;
  • Augmentant la résistance mécanique aux frottements ;
  • Hydratant et lubrifiant l’articulation (9) ;
  • Assurant sa flexibilité ;
  • Amortissant les chocs.

Le sulfate de chondroïtine produit également des bénéfices indirects sur les articulations. En effet, il augmente l'activité des enzymes responsables de la production d'acide hyaluronique (un lubrifiant et un aliment anabolique pour les articulations). (10).

En sur-sollicitant ses muscles, le sportif accélère la destruction de son acide hyaluronique articulaire. Les athlètes ont donc des besoins supérieurs en acide hyaluronique, des besoins que le sulfate de chondroïtine aide à combler.

La chondroïtine favorise également la croissance musculaire. En effet, outre ses effets bénéfiques pour la santé articulaire, l'acide hyaluronique participe également à la croissance musculaire. (11).

La chondroïtine n'agit pas que sur les articulations ou les muscles. Elle aide aussi à réparer les tendons en stimulant la production locale de collagène. C'est ce dernier qui donne souplesse et résistance aux tendons.

 

Le Collagène peptide de type I et de type II

Le collagène est la protéine qui fournit aux articulations, aux muscles et aux tendons, leur cohésion, leur solidité et leur élasticité. C'est aussi lui qui est chargé de régénérer les cartilages.

Les hydrolysats de collagène sont utilisés avec succès contre l’arthrose (12-13-14-15-16-17-18-19).

En effet, cette dégénérescence se caractérise par une diminution de la capacité des articulations à fabriquer du collagène. Les hydrolysats de collagène sont donc idéals pour combattre cette diminution de l'anabolisme cellulaire local.

Après un effort musculaire, la dégradation du collagène des articulations et des tendons s’intensifie. La vitesse de réparation du collagène tendineux est deux fois moins élevée que celle du collagène musculaire (20).

La matrice extracellulaire qui compose la peau renferme du collagène et de l'acide hyaluronique. C'est à 80 % du collagène de type 1 que l'on trouve dans la peau. Ce collagène lui procure fermeté et souplesse. 

Le collagène de type II se retrouve quant à lui très fortement localisé dans les os et les cartilages. Il est donc très intéressant pour les personnes souffrant de problèmes articulaires liés aux cartilages notamment.

Au niveau de la peau, la prise orale de Collagène Nutrimuscle fournit du collagène et augmente la synthèse acide hyaluronique, ce qui aide le derme à rester jeune, en luttant contre les rides et le dessèchement (21).

Le Collagène Peptide de type I Nutrimuscle favorise également la pousse des cheveux et la santé des ongles (22-23-24). Il inhibe également la fonte osseuse, ce qui préserve l'intégrité du squelette (25).

 

La N-Acétylglucosamine

De toutes les glucosamines, seule la N-Acétylglucosamine est capable d'accélérer l'anabolisme des cartilages, donc la récupération articulaire (26-27-28) (29-30-31-32).

Les recherches montrent que la N-Acétylglucosamine augmente de 40 % la vitesse de régénération des cartilages alors que les autres glucosamines ralentissent seulement l’anabolisme (26).

La prise régulière de glucosamine retarde la progression de l’arthrose. Elle réduit également les douleurs qui lui sont associées, tout en facilitant la mobilité articulaire (33).

Il n’y a pas que dans les articulations que la N-Acétylglucosamine Nutrimuscle joue un rôle important. Elle possède également des fonctions vitales pour la peau. En assurant élasticité et hydratation, la N-Acétylglucosamine Nutrimuscle agit comme un anti-rides, car ces dernières sont dues à la sécheresse de la peau et à son manque d’élasticité.

La réduction de l'aspect huileux de la peau ainsi que sa meilleure hydratation suggère que la N-Acétylglucosamine pourrait également aider à nettoyer la peau de ses impuretés et donc à combattre l'acné. Elle peut aussi aider à la cicatrisation, lutter contre une desquamation excessive et les méfaits du soleil sur la peau (34-35-36-37).

 

La glycine

La glycine est un acide aminé non-essentiel (38) qui peut pourtant faire défaut chez les sportifs. Du fait de l'omniprésence de cet acide aminé dans le collagène des muscles, des tendons, des ligaments et de la peau, une activité physique intense va accroître nos besoins en glycine, sans que pour autant nos apports augmentent de manière adéquate sans supplémentation.

Dans les protéines de collagène, la glycine représente un quart à un tiers de tous les acides aminés (39).

C'est donc la glycine qui est l'acide aminé le plus présent dans ce matériel de base pour les tendons, les muscles, les ligaments ou la peau.

Chez les sportifs, il a été démontré que les déficiences en glycine étaient associées à un plus grand risque de blessures que la normale (40).

Chez des athlètes d'endurance, la supplémentation en glycine protège l'intégrité de la santé du sportif, en particulier au niveau des reins (41).

 

Comment choisir le meilleur anti-inflammatoire ? 

Plusieurs critères sont à prendre en compte lors du choix de son anti-inflammatoire. En fonction des pathologies et des besoins sportifs, certains compléments alimentaires seront plus adaptés que d’autres. 

Des quatre suppléments de protection articulaire, le Super collagène Mix Nutrimuscle est le plus universel, car il renferme les acides aminés qui composent les cartilages et les tendons ainsi que de la glucosamine et de la chondroïtine. Contrairement aux autres suppléments, ce collagène agit sur les articulations et les tendons alors que la N-Acétylglucosamine, la chondroïtine sulfate, et le collagène de type II réparent essentiellement les articulations.

La glucosamine et la chondroïtine agissent de manière différente et complémentaire sur les articulations. Il y a une synergie entre ces deux protecteurs articulaires ; ce qui explique qu'il est préférable de les utiliser ensemble plutôt que séparément (42-43-44).

Si l'on désire cibler les articulations uniquement, l'idéal reste le collagène de type II ainsi que la N-Acétylglucosamine, renforcée par la chondroïtine sulfate.

Cependant, pour une protection totale, il est préférable de combiner collagène peptide de type I + collagène peptide de type II + N-Acétylglucosamine + chondroïtine sulfate afin d'agir en profondeur à la fois sur les tendons ainsi que sur les articulations. Il s'agit, dans ce cas, d'un mélange cohérent fonctionnant en synergie.

Allergies alimentaires 

Pour les personnes présentant une allergie aux fruits de mer, le collagène peptide de type II ou de type I est idéal, car contrairement à la glucosamine, il ne s'agit pas d'un extrait de crustacé. Le Super collagène mix peut également être utilisé sans problème.

 

Les mesures préventives et traitements complémentaires

Il existe plusieurs façons de préserver sa santé articulaire. Parmi celles-ci, on retrouve l’exercice physique à basse intensité, le repos ou encore l’alimentation. 

Des études ont démontré l'importance d'un équilibre entre l'activité et le repos pour maintenir des articulations saines. Le repos permet de réduire le stress et la pression exercée sur les articulations, favorisant ainsi la guérison et la prévention des blessures. Cependant, un repos prolongé peut entraîner une raideur et une faiblesse musculaire. Il est donc essentiel de maintenir une activité physique régulière et adaptée.

Les exercices physiques jouent un rôle crucial dans la préservation de la santé articulaire. Des études ont démontré que l'exercice régulier renforce les muscles qui soutiennent les articulations, améliore la flexibilité et la mobilité, et réduit le risque de développer des maladies articulaires, notamment l'arthrose. Les activités à faible impact, telles que la natation, l'aquagym, le vélo et la marche, sont particulièrement recommandées, car elles sollicitent les articulations tout en limitant les contraintes sur celles-ci.

L'ostéopathie et la kinésithérapie sont des approches complémentaires à la préservation de la santé articulaire. Les ostéopathes utilisent des techniques manuelles douces pour améliorer la mobilité des articulations, soulager la douleur et rétablir l'équilibre musculo-squelettique. 

Outre ces approches, maintenir un poids santé préserve la santé articulaire. Des études ont établi un lien entre le surpoids, l'obésité et un risque accru de développer des maladies articulaires, en particulier l'arthrose. Une alimentation équilibrée, riche en nutriments bénéfiques pour les articulations, tels que les acides gras oméga-3, les antioxydants et le collagène réduit les risques de développer des maladies articulaires. 



Références scientifiques

(1) Henrotin Y. Chondroitin Sulfate in the Treatment of Osteoarthritis: From in Vitro Studies to Clinical Recommendations. Ther Adv Musculoskelet Dis. 2010 December; 2(6): 335–348.

(2) Werth BB.Ultraviolet irradiation induces the accumulation of chondroitin sulfate, but not other glycosaminoglycans, in human skin. PLoS One. 2011;6(8):e14830. Epub 2011 Aug 4

(3) Imada K. Anti-arthritic Action Mechanisms of Natural Chondroitin Sulfate in Human Articular Chondrocytes and Synovial Fibroblasts. Biological and Pharmaceutical Bulletin. Vol. 33 (2010) No. 3 P 410-414.

(4) Martel-Pelletier J. Effects of chondroitin sulfate in the pathophysiology of the osteoarthritic joint: a narrative review. Osteoarthritis Cartilage. 2010 Jun;18 Suppl 1:S7-11.

(5) Lambert C. Characterization of synovial angiogenesis in osteoarthritis patients and its modulation by chondroitin sulfate. Arthritis Res Ther. 2012 Mar 12;14(2):R58.

(6) du Souich P. Immunomodulatory and anti-inflammatory effects of chondroitin sulphate. J Cell Mol Med. 2009 Aug;13(8A):1451-63.

(7) Egea J. Antioxidant, antiinflammatory and neuroprotective actions of chondroitin sulfate and proteoglycans. Osteoarthritis Cartilage. 2010 Jun;18 Suppl 1:S24-7.

(8) Chen WC. Effect of chondroitin sulphate C on the in vitro and in vivo chondrogenesis of mesenchymal stem cells in crosslinked type II collagen scaffolds. J Tissue Eng Regen Med. 2012 Mar 12. [Epub ahead of print]

(9) Katta J. Chondroitin sulphate: an effective joint lubricant ? Osteoarthritis Cartilage. 2009 Aug;17(8):1001-8.

(10) David-Raoudi M. Chondroitin sulfate increases hyaluronan production by human synoviocytes through differential regulation of hyaluronan synthases: Role of p38 and Akt. Arthritis Rheum. 2009 Mar;60(3):760-7

(11) Calve S. Hyaluronic acid, HAS1, and HAS2 are significantly upregulated during muscle hypertrophy. Am J Physiol Cell Physiol September 1, 2012 vol. 303 no. 5 C

(12) Adam, M. Therapie der Osteoarthrose, Welche Wirkung haben Gelatinepraparate ? Therapiewoche (1991) 41: 2456–2461.

(13) Seeligmuller, K. Dem Knorpel auf die Sprunge helfen. Therapiewoche (1993) 43: 1810–1813.

(14) Barnett, M. L. Treatment of rheumatoid arthritis with oral type II collagen. Arthritis & Rheumatism (1998) 41: 290–297.

(15) Trentham, D. E.Effects of oral administration of type II collagen on rheumatoid arthritis. Science (1993) 261: 1727–1730.

(16) Kalden, J. R. Oral collagen in the treatment of rheumatoid arthritis. Arthritis & Rheumatism (1998) 41: 191–194.

(17) Bello AE. Collagen hydrolysate for the treatment of osteoarthritis and other joint disorders:a review of the literature. Current Medical Research and Opinion, 2006, Vol. 22, No. 11 : Pages 2221-2232

(18) Benito-Ruiz P. A randomized controlled trial on the efficacy and safety of a food ingredient, collagen hydrolysate, for improving joint comfort. International Journal of Food Sciences and Nutrition, 2009, Vol. 60, No. s2 : Pages 99-113

(19) McAlindon T.E. Change in knee osteoarthritis cartilage detected by delayed gadolinium enhanced magnetic resonance imaging following treatment with collagen hydrolysate: a pilot randomized controlled trial. Osteoarthritis and Cartilage. Volume 19, Issue 4, April 2011, Pages 399–405

(20) Miller BF. Coordinated collagen and muscle protein synthesis in human patella tendon and quadriceps muscle after exercise. J Physiol 567.3 (2005) pp 1021–1033 1021

(21) Zague V. A new view concerning the effects of collagen hydrolysate intake on skin properties. Archives of Dermatological Research. October 2008, Volume 300, Issue 9, pp 479-483

(22) Brodie, JM (1984) Hair growth benefits from dietary cysteine-gelatine supplementation. J. Appl. Cosmetol. 2: 15–27.

(23) Morganti, P. & Randazzo, S. D. (1984) Nurtition and hair. J. Appl. Cosmetol. 2: 41–49.

(24) Gehring, W. (1992) Verbesserung der Nagelqualita¨ t durch Gelatine. Akt. Dermatol. 18: 364–366.

(25) Moskowitz RW. Role of collagen hydrolysate in bone and joint disease. Semin Arthritis Rheum. 2000 Oct;30(2):87-99.

(26) Uitterlinden EJ. Glucosamine reduces anabolic as well as catabolic processes in bovine chondrocytes cultured in alginate. Osteoarthritis Cartilage. 2007 Nov;15(11):1267-74.

(27) Shikhman A R. Chondroprotective activity of N-acetylglucosamine in rabbits with experimental osteoarthritis. Ann Rheum Dis 2005;64:89-94

(28) GREVENSTEIN J. Cartilage changes in rats induced by papain and the influence of treatment with N-acetylglucosamine. Acta orthopaedica belgica 1991, vol. 57, no2, pp. 157-161

(29) Talent JM. Pilot study of oral polymeric N-acetyl-D-glucosamine as a potential treatment for patients with osteoarthritis. Clin Ther. 1996 Nov-Dec;18(6):1184-90.

(30) Tamai Y. Enhanced healing of cartilaginous injuries by N-acetyl-d-glucosamine and glucuronic acid. Carbohydrate Polymers Volume 54, Issue 2, 1 November 2003, Pages 251–262

(31) Serpi M. Novel phosphoramidate prodrugs of N-acetyl-(D)-glucosamine with antidegenerative activity on bovine and human cartilage explants. J Med Chem. 2012 May 24;55(10):4629-39.

(32) McGuigan C. Phosphate prodrugs derived from N-acetylglucosamine have enhanced chondroprotective activity in explant cultures and represent a new lead in antiosteoarthritis drug discovery. J Med Chem. 2008 Sep 25;51(18):5807-12.

(33) Poolsup N., et al. Glucosamine long-term treatment and the progression of knee osteoarthritis : systematic review of randomized controlled trials. Ann Pharmacother. 2005 Jun ; 39(6):1080-7.

(34) KIKUCHI K. Oral N-acetylglucosamine supplementation improves skin conditions of female volunteers: Clinical evaluation by a microscopic three-dimensional skin surface analyzerJournal of applied cosmetology 2002, vol. 20, no2, pp. 143-152.

(35) Reyes E. Developments in photoaging: review of N-acetylglucosamine. Piel. 2011 (in press)

(36) Mammone T. The effect of N-acetyl-glucosamine on stratum corneum desquamation and water content in human skin. International Journal of Cosmetic Science. Volume 32, Issue 3, page 234, June 2010.

(37) Hwang YP. N-Acetylglucosamine suppress collagenases activation in ultraviolet B-irradiated human dermal fibroblasts: Involvement of calcium ions and mitogen-activated protein kinases. Journal of Dermatological Science Volume 63, Issue 2, August 2011, Pages 93–103.

(38) Wang W. Glycine metabolism in animals and humans: implications for nutrition and health. Amino Acids. 2013 Sep;45(3):463-77.

(39) Gannon MC. The metabolic response to ingested glycine. Am J Clin Nutr December 2002 vol. 76 no. 6 1302-1307

(40) van den Baar MT. Plasma amino acids and sports injuries. Amino Acids. 2004 Feb;26(1):71-6.

(41) Klause N. The use of glycine for nephroprotection in athletes taking part in endurance sports. Int J Sports Med. 1991 12 : p123

(42) Zhang YX. Effects of chondroitin sulfate and glucosamine in adult patients with Kaschin-Beck disease. Clin Rheumatol. 2010 Apr;29(4):357-62.

(43) Tat SK. Chondroitin and glucosamine sulfate in combination decrease the pro-resorptive properties of human osteoarthritis subchondral bone osteoblasts: a basic science study. Arthritis Res Ther. 2007;9(6):R117.

(44) Lippiello L. Collagen Synthesis in tenocytes, ligament cells and chondrocytes exposed to a combination of Glucosamine HCl and chondroitin sulfate. Evid Based Complement Alternat Med. 2007 Jun;4(2):219-24.

Produits associés

Découvrir aussi

Bien choisir ses compléments
Collagène
Conseils
Glycine
Nutrition santé
Nutrition sportive
Collagène & Musculation : force & santé articulaire

Collagène & Musculation : force & santé articulaire

Les actions du collagène en font un complément intéressant pour les passionnés de musculation. Le collagène a de réels bienfaits pour les muscles, c’est pourquoi les athlètes l'adoptent. L’incorporer dans son régime de compléments alimentaires peut constituer un atout précieux pour les athlètes et les adeptes de musculation.

Collagène & Musculation : force & santé articulaire

Les actions du collagène en font un complément intéressant pour les passionnés de musculation. Le collagène a de réels bienfaits pour les muscles, c’est pourquoi les athlètes l'adoptent. L’incorporer dans son régime de compléments alimentaires peut constituer un atout précieux pour les athlètes et les adeptes de musculation.

Chondroïtine sulfate : Votre allié pour la santé articulaire

Chondroïtine sulfate : Votre allié pour la santé articulaire

Chondroïtine sulfate : Votre allié pour la santé articulaire

Découvrir d'autres articles